France-Le suspect de Valence mis en examen, pas pour terrorisme

le
1
    VALENCE, Drôme, 3 janvier (Reuters) - Le conducteur, qui a 
foncé vendredi sur des militaires devant la mosquée de Valence, 
a été mis en examen dimanche pour tentative d'homicides sur 
personnes dépositaires de l'autorité publique, a-t-on appris 
auprès du procureur de Valence. 
    A l'issue de la garde à vue, le juge d'instruction n'a donc 
pas retenu l'hypothèse terroriste, privilégiant celle d'un geste 
isolé commis par l'automobiliste, un Français d'origine 
tunisienne âgé de 29 ans. 
    Le parquet a par ailleurs demandé son placement en détention 
provisoire mais le suspect, touché par balles vendredi, devait 
rester hospitalisé. 
    "Il a expliqué qu'en se garant sur le parking de la mosquée, 
en voyant les militaires, il a souhaité les renverser parce que 
les militaires français tuent des civils en Syrie", a déclaré à 
Reuters le procureur de la République, Alex Perrin. 
    "Il indique être sur un acte assez spontané, assez impulsif. 
Aucune préméditation n'a été retenue. C'est quelqu'un qui par 
ailleurs ne se revendique pas de mouvance islamique", a-t-il 
ajouté.    
    "Il ne revendique rien. Il est plutôt dans un ressentiment 
par rapport aux morts civils en Syrie. On est manifestement dans 
la commission d'un acte isolé", a-t-il insisté. 
    Une expertise psychiatrique va être menée dans le cadre de 
l'information judiciaire qui va être ouverte mais, a-t-il 
précisé, le suspect paraît lucide. 
    Le procureur avait fait savoir samedi que les enquêteurs 
avaient découvert des images de propagande djihadiste sur 
l'ordinateur du suspect mais que rien ne permettait d'établir un 
lien avec des organisations terroristes. (voir:  ) 
    Vendredi, il a lancé son véhicule sur des militaires 
déployés dans le cadre de l'opération Sentinelle qui ont ouvert 
le feu, le blessant à un bras et aux jambes. 
 
 (Arnaud Grange, édité par Simon Carraud) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le dimanche 3 jan 2016 à 21:28

    bien donc ! un déséquilibré comme celui de Strasbourg ou Nantes , avec les attentats qui ont suivis derrière , les bobos n'ont encore rien compris