France-Le suspect a aidé à masquer les alertes contre les lycées

le
0
    PARIS, 9 février (Reuters) - Le jeune homme interpellé dans 
le cadre de l'enquête sur les menaces visant notamment des 
lycées parisiens a reconnu mardi être le créateur et 
l'administrateur du serveur qui a permis de masquer les appels 
mais nie toute implication dans ces alertes à la bombe, a-t-on 
appris de source proche de l'enquête. 
    Ce suspect de 18 ans, arrêté lundi matin à son domicile près 
de Dijon (Côte-d'Or), a affirmé qu'il ignorait l'identité des 
utilisateurs de son système, a-t-on ajouté de même source. 
    Placé en garde à vue lundi dans les locaux de la Sûreté 
territoriale à Paris, il pourrait être présenté mercredi à un 
juge d'instruction. 
    "Il a reconnu être le créateur et l'administrateur d'un 
serveur qui permet d'anonymiser des communications -- tweets, 
mails, appels téléphoniques...", a-t-on déclaré. 
    "Il affirme avoir été informé par un des utilisateurs que 
son serveur avait été utilisé par un groupe de hackers russes, 
qui a revendiqué sous le pseudonyme 'Evacuation Squad' les 
alertes à la bombe", a-t-on ajouté. 
    Ces menaces, qui se sont avérées infondées, ont visé des 
lycées parisiens, des établissements à Lyon, ainsi que d'autres 
établissements dans le monde. 
    Le jeune homme se présente comme un passionné 
d'informatique, un sympathisant d'Anonymous, collectif 
d'internautes militant pour la liberté d'expression. Son 
matériel informatique a été saisi. 
 
 (Sophie Louet avec Service France) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant