France-Le sénateur Jean Germain se suicide avant son procès

le
0

(Actualisé avec suicide de Jean Germain) TOURS, 7 avril (Reuters) - Le sénateur socialiste et ancien maire de Tours Jean Germain s'est donné la mort mardi à quelques heures de l'ouverture du procès dans lequel il devait comparaître pour complicité de prise illégale d'intérêts, a-t-on appris de source policière. Jean Germain devait être jugé dans l'affaire dite des "mariages chinois", des cérémonies fictives de groupe qu'il célébrait à la mairie de Tours et organisées par une société dont la dirigeante, Lise Han, était également chargée des relations franco-chinoises à la mairie. "L'audience a été reportée à une date ultérieure pour circonstances insurmontables", a déclaré la présidente du tribunal correctionnel de Tours. L'avocat de Jean Germain, Me Dominique Tricaud, avait fait part de sa disparition mardi matin à l'ouverture du procès. Dans la lettre d'adieu retrouvée à son domicile, l'élu disait vivre une situation "insupportable", a dit son avocat. "On ne peut laisser la chasse systématique aux politiques se dérouler normalement", écrivait-il. "Nous avons échangé des SMS jusqu'à hier soir pour régler les derniers détails", a dit à Reuters Dominique Tricaud. "Il était convenu que nous poursuivions ce matin au téléphone. Sa compagne est bien venue à l'audience, mais sans lui. Nous avons vite compris qu'il se passait quelque chose." Le sénateur, également conseiller régional, devait comparaître dans une affaire visant des cérémonies organisées entre 2007 et 2011 et tenues à la mairie, pour attirer les touristes asiatiques à Tours. La principale prévenue est Lise Han, ancienne collaboratrice de Jean Germain. Elle aurait organisé et facturé ces mariages dans le cadre de voyages en même temps qu'elle travaillait au cabinet du maire. Il lui est ainsi reproché de s'être attribué des marchés publics en profitant de sa double activité. Elle a été mise en examen pour prise illégale d'intérêts, escroquerie et recel de fonds publics. (Mourad Guichard, édité par Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant