France-Le renouvelable stagne dans la consommation d'électricité

le
0

PARIS, 12 octobre (Reuters) - La part des énergies renouvelables dans la consommation d'électricité en France a stagné entre le début et le milieu de l'année 2015, selon des données rendues publiques lundi notamment par ERDF et Réseau de transport d'électricité (RTE). Sur la période du 1er juillet 2014 au 30 juin 2015, les énergies renouvelables ont permis de couvrir 19,3% de la consommation d'électricité du pays, contre 19,5% six mois plus tôt. "Les filières éolienne et photovoltaïque sont celles qui contribuent le plus à la croissance des énergies renouvelables électriques", peut-on lire dans un communiqué conjoint d'ERDF, de RTE, du Syndicat des énergies renouvelable (SER) et de l'Association des distributeurs d'électricité en France (Adeef) qui ont publié un "panorama de l'électricité renouvelable". Mais la croissance des parcs éolien et photovoltaïque n'a pas compensé les variations normales de la production d'électricité d'origine hydraulique, en légère baisse. Les chiffres qui figurent dans le "panorama" sont loin de l'objectif fixé par la loi sur la transition énergétique votée le 22 juillet dernier au Parlement - 40% d'énergies renouvelables dans la production d'électricité d'ici 2030. "De notre point vue, les objectifs de 2030 seront difficiles à atteindre mais on peut y arriver si on suit la même voie", selon Marion Lettry, déléguée générale adjointe du SER. "La croissance de l'éolien a été faible ces dernières années et elle repart doucement depuis l'année dernière. Nous avons levé un certain nombre d'obstacles administratifs et réglementaires", ajoute-t-elle. Dans le détail, l'énergie éolienne a couvert 3,7% de la consommation électrique française au 30 juin 2015, le photovoltaïque 1,4% et l'hydraulique 12,9%, selon les données recueillies par ERDF, RTE, le SER et l'Adeef. (Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant