France-Le Qatar nie tout soutien aux réseaux islamistes

le
1

PARIS, 20 janvier (Reuters) - L'ambassadeur du Qatar en France a nié mardi tout soutien de son pays aux réseaux islamistes, ce dont l'accuse le Front national après les attentats djihadistes en Ile-de-France. "Il faut être clair, le Qatar ne finance ni ne soutient aucune organisation terroriste ! Et nous avons pris des mesures drastiques pour qu'aucun citoyen qatari ne puisse financer ces groupes à titre privé", déclare Meshal Hamad Al Thani. "L'Etat du Qatar s'oppose fermement au terrorisme, toute affirmation contraire est fallacieuse !", ajoute-t-il dans un communiqué. La présidente du Front national, Marine Le Pen, a accusé la semaine dernière le Qatar de soutenir ou d'armer les "fondamentalistes islamistes" et jugé qu'il fallait revoir la politique de la France à son égard, ainsi qu'à l'égard de l'Arabie saoudite. ID:nL6N0US2N0 Le député UMP Bruno Le Maire, candidat malheureux à la présidence de son parti, a quant à lui fait état de "doutes". "Il y a des questions, il y a des doutes sur l'Arabie saoudite, sur le Qatar. Est-ce que ces Etats financent ou non un certain nombre de réseaux islamistes ? Est-ce qu'ils leur accordent leur soutien ? Je veux des réponses sur ce sujet", a-t-il déclaré dimanche sur France 3. Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a pour sa part expliqué qu'"après vérification par les services", les accusations contre le Qatar, étaient infondées. Lors d'un récent match de football entre le Paris Saint-Germain et Bastia, des supporteurs du club corse avaient déployé une banderole "Le Qatar finance le PSG... et le terrorisme". (Jean-Baptiste Vey, avec Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mardi 20 jan 2015 à 19:10

    On va les croire.