France-Le PS pourrait changer ses statuts sur la primaire

le
0
    PARIS, 15 juin (Reuters) - Le Parti socialiste pourrait 
convoquer un congrès extraordinaire pour amender dans ses 
statuts la partie prévoyant une primaire dans la perspective de 
l'élection présidentielle de 2017, a dit mercredi le Premier 
secrétaire du parti majoritaire.  
    Cette hypothèse figure parmi les "quatre ou cinq 
possibilités" dont le PS va se saisir samedi lors d'un conseil 
national, a précisé Jean-Christophe Cambadélis lors de 
l'émission Question d'Infos, sur LCP.   
    "C'est une possibilité que nous fassions un Congrès 
extraordinaire pour changer les statuts", a-t-il dit. "Si on 
change les statuts, c'est pas pour dire qu'on est dans la 
primaire."  
    Le patron du PS réaffirme sa préférence pour "une primaire 
de toute la gauche". Une hypothèse compliquée par le refus du 
co-fondateur du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, déjà dans 
la course pour 2017, d'y participer.  
    Une telle primaire paraît aussi compromise par les doutes 
exprimés par le Parti communiste et les divisions chez d'Europe 
Ecologie-Les Verts. Sans oublier les fractures au sein du Parti 
socialiste, alors même que le président sortant, François 
Hollande, semble se préparer à briguer un second mandat.    
    "Il peut y avoir un changement de statut, et un congrès 
extraordinaire qui permette de le faire. Il peut y avoir une 
primaire du Parti socialiste. Il peut y avoir aussi une 
désignation, une confirmation après un débat", a énuméré 
Jean-Christophe Cambadélis sur LCP. "Il y a quatre, cinq 
possibilités qui sont sur la table." 
    A dix mois du premier tour, le Premier secrétaire a lancé la 
"Belle alliance populaire", qui réunira ses troupes avec 
l'ambition de rassembler au-delà du PS. Le porte-parole du 
gouvernement, Stéphane Le Foll, anime le mouvement "hollandais" 
"Hé oh la gauche". 
    Quant au Premier ministre, Manuel Valls, il a entamé à Evry 
et Clermont-Ferrand une tournée à la rencontre des Français. 
    François Hollande soit annoncer ses intentions pour 2017 à 
la fin de l'année.   
 
 (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant