France-Le PS en campagne pour dire que "tout n'est pas mauvais"

le
4
    PARIS, 2 mai (Reuters) - Le Parti socialiste a lancé lundi 
une initiative pour expliquer que "tout n'est pas mauvais" dans 
la politique menée par la gauche depuis l'élection de François 
Hollande en 2012, sur fond de fortes divisions à gauche. 
    Le premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis, a 
expliqué lors d'un point de presse que "le désamour des 
socialistes fut le prix à payer du redressement national". 
    "Nous avons fait passer l'intérêt national avant l'intérêt 
tactique et partisan", a-t-il ajouté. 
    Dans le bilan du gouvernement depuis 2012, "tout n'est pas 
parfait mais tout n'est pas mauvais", a poursuivi 
Jean-Christophe Cambadélis, qui prévoit de faire campagne dans 
toute la France pour l'expliquer, à un an d'élections 
présidentielle et législatives qui s'annoncent difficiles pour 
le PS. 
    Il a cité la loi travail, combattue par une partie de la 
gauche, qui sera examinée à l'Assemblée nationale à partir de 
mardi, et reconnu qu'elle avait posé problème aux socialistes. 
    Mais, a-t-il assuré, le texte qui arrive à l'Assemblée est 
loin du texte initial, qui a été entretemps "bien amendé". 
    "Un texte qui est contesté à la fois par le Medef et la CGT 
n'est pas loin de l'équilibre", a-t-il dit. 
    Le député socialiste Christophe Sirugue, rapporteur du 
projet de loi, estime qu'il manque actuellement environ 40 voix 
pour faire adopter le texte à l'Assemblée, dans un entretien 
publié lundi dans Le Parisien.   
    Dès les élections présidentielle et législatives de 2012, la 
gauche a été confrontée à la difficulté de la situation 
française, a ajouté Jean-Christophe Cambadélis, citant un double 
déficit, des comptes publics et industriel. 
    Il fallait redresser les marges des entreprises par le 
Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi et le Pacte de 
responsabilité avant de pouvoir redistribuer de la richesse, 
a-t-il ajouté. 
    Ces derniers mois, le projet d'extension de la déchéance de 
nationalité et la loi travail "ont provoqué beaucoup de 
polémiques" et "n'ont pas permis de mesurer combien notre pays 
allait en s'améliorant", a poursuivi le premier secrétaire. 
    Aujourd'hui, "les fondamentaux sont là, les résultats 
commencent à poindre, la croissance est de retour", a-t-il 
poursuivi. 
    A ses côtés, le président du groupe socialiste à 
l'Assemblée, Bruno Le Roux, a souligné la difficulté que 
rencontre la gauche lorsqu'elle est au pouvoir, avec une 
interrogation en son sein : "Est-ce qu'assumer le réel ne recèle 
pas une part de trahison ?" 
    Les socialistes, a-t-il insisté, n'ont "pas à rougir" des 
mesures prises 2012. 
    L'initiative de Jean-Christophe Cambadélis et Bruno Le Roux 
est la troisième lancée coup sur coup par les dirigeants 
socialistes pour tenter de sauver le quinquennat de François 
Hollande d'un désastre annoncé en 2017 par les sondages. 
    Le premier secrétaire du PS avait déjà lancé le 13 avril un 
appel, notamment à l'adresse de la société civile, à constituer 
une "belle alliance populaire" dépassant le PS et censée se 
concrétiser lors d'une convention en novembre.   
    Le 25, le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, et 
d'autres ministres proches du chef de l'Etat ont interpellé élus 
et militants socialistes lors d'une rencontre intitulée "Hé oh 
la gauche !" afin qu'ils se mobilisent pour défendre le bilan du 
quinquennat et combattre le défaitisme ambiant dans la 
majorité.   
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Emmanuel Jarry) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • schalle6 le lundi 2 mai 2016 à 14:02

    Effectivement tout m'est pas mauvais; mais notre pays est sans dessous dessus, en trois ans, il a régressé de 20 ans!!!! Pauvres sos et leur auto satisfaction. Vivement 2017 avec le parti ''du balai''.

  • M5441845 le lundi 2 mai 2016 à 13:33

    Les homosexuels sont heureux, quant aux autres?

  • phili646 le lundi 2 mai 2016 à 13:18

    des socialistes de cette trempe, j'en fais tous les matins puis je tire la chasse !!!

  • phili646 le lundi 2 mai 2016 à 13:16

    Tout n'est pas mauvais mais le matraquage fiscal des classes moyennes, la loi travail qui est une véritable ineptie, la suppression de la défiscalisation de heures supplémentaires, le CICE, ferons qu'au printemps 2017 j'utiliserai l'arme à ma disposition " le bulletin de vote" !!!