France-Le professeur mis en examen après l'avalanche en Isère

le
0
    LYON, 16 janvier (Reuters) - Le professeur encadrant le 
groupe de lycéens lyonnais emportés mercredi par l'avalanche qui 
a fait trois morts aux Deux Alpes (Isère) a été mis en examen 
samedi pour "homicides involontaires", a indiqué le parquet de 
Grenoble.  
Il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction 
d'exercer son métier.  
Cet enseignant d'éducation physique et sportive de 47 ans a lui 
même été blessé dans l'avalanche. Il reste hospitalisé au CHU de 
Grenoble et la juge d'instruction s'est déplacée à son chevet 
pour lui signifier sa mise en examen. 
Une information judiciaire pour "homicides involontaires" a 
également été ouverte.  
Le 13 janvier, à 15h41, cet enseignant et dix élèves du lycée 
Saint-Exupéry de Lyon ont été emportés par une avalanche sur la 
piste noire de Bellecombes, fermée au public depuis le début de 
la saison en raison de sa dangerosité.  
Deux adolescents de cette classe de première option Sport, un 
garçon et une fille de 16 ans, sont décédés dans l'avalanche, 
ainsi qu'un skieur ukrainien de 57 ans extérieur au groupe.  
L'audition de l'enseignant et des lycéens rescapés a mis en 
évidence que le groupe s'était déjà aventuré la veille sur cette 
piste fréquentée par des skieurs malgré sa fermeture.  
Aucun des skieurs du groupe n'était par ailleurs équipé de 
détecteur de victimes d'avalanche (DVA). 
L'enquête a également mis en lumière le profil fragile du 
professeur, qui avait été soigné pour une dépression et avait 
séjourné en hôpital psychiatrique en novembre dernier.     
Le procureur de Grenoble Jean-Yves Coquillat avait indiqué jeudi 
lors de sa conférence de presse que l'enquête s'attachait aussi 
à rechercher les antécédents psychiatriques de l'enseignant. 
 
 (Catherine Lagrange, édité par Myriam Rivet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant