France-Le PRG menace de quitter le gouvernement de Valls

le
0

(Actualisé avec fin de la réunion à Matignon) PARIS, 13 octobre (Reuters) - Le Parti radical de gauche (PRG), dernier allié du Parti socialiste après le départ des écologistes du gouvernement, a menacé lundi de quitter l'équipe de Manuel Valls faute d'obtenir "un pacte de gouvernement" du Premier ministre avant vendredi. Une réunion dans la soirée à Matignon entre responsables radicaux et socialistes autour du chef du gouvernement s'est achevée sans résultat. "On continue à discuter", a déclaré à sa sortie le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, qui s'est dit ouvert à "un nouveau partenariat stratégique", alors que chez les radicaux, certains exprimaient leur frustration. "On a plus rien à faire avec eux", estimait l'un des participants de la délégation radicale après son dîner avec le Premier ministre, dont la majorité serait gravement affaiblie en cas de rupture avec le PRG. Ce dernier compte trois membres dans le gouvernement de Manuel Valls mais il demande aujourd'hui l'abandon de plusieurs mesures envisagées par Matignon, comme la suppression de la première tranche de l'impôt sur le revenu et des mesures d'économies dans la politique familiale. Il réclame également une négociation sur la réforme territoriale, condition "sine qua non" à son maintien au gouvernement. Autant de conditions qui doivent être tranchées avant la réunion de son comité directeur vendredi. "Si nous ne sommes là que pour le decorum, nous n'avons pas de raison de rester au gouvernement", a-a déclaré Jean-Michel Baylet dans un communiqué posté sur le site internet du parti. Le patron du PRG a été une victime emblématique de la défaite de la majorité aux élections sénatoriales, du fait notamment de la division de la gauche dans sa circonscription. Les Radicaux de gauche ont déjà menacé cet été de quitter le gouvernement en raison de désaccords sur la réforme territoriale mais ils ont accepté en août de participer au deuxième gouvernement de Manuel Valls après avoir obtenu le maintien des départements en zone rurale. Le PRG compte actuellement un ministre, Sylvia Pinel, qui a remplacé l'écologiste Cécile Duflot au Logement, et deux secrétaires d'Etat, Annick Girardin au Développement et à la Francophonie et Thierry Braillard aux Sports. (Chine Labbé et Julien Ponthus, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant