France-Le policier qui aurait frappé un lycéen en garde à vue

le
3
    PARIS, 31 mars (Reuters) - Le policier soupçonné d'avoir 
asséné un coup de poing à un jeune manifestant la semaine 
dernière à Paris a été placé en garde à vue à l'Inspection 
générale de la police (IGPN), a-t-on appris jeudi de source 
judiciaire. 
    La police des polices mène deux enquêtes, administrative et 
judiciaire, ouvertes à la demande de la préfecture et du parquet 
après la diffusion sur internet, le 24 mars, d'une vidéo sur 
laquelle on peut voir un policier frapper un lycéen en marge des 
manifestations contre la réforme du Code du travail. 
    Le policier interrogé par l'IGPN est en poste dans un 
commissariat du XIXe arrondissement, précise-t-on de source 
judiciaire, le même que celui où a eu lieu l'incident. 
    Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, avait parlé 
le lendemain d'un "geste inacceptable" et promis des sanctions 
pour les policiers "qui outrepassent leurs prérogatives". 
    En signe de protestation, de jeunes manifestants avaient par 
ailleurs jeté vendredi des projectiles - des pierres et des 
éléments de mobilier urbain - sur la façade de deux 
commissariats du XIXe arrondissement.  
 
 (Service France, édité par Simon Carraud) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JODHY le jeudi 31 mar 2016 à 12:30

    il faut le muter a l'éducation nationale

  • JODHY le jeudi 31 mar 2016 à 12:25

    c'était un geste d'éducation, un bon moyen de rentrer dans la vie active

  • M4709037 le jeudi 31 mar 2016 à 12:22

    Le policier sanctionné à raison ? Quid des manifestants "casseurs" et "brutaux" libérés par mansuétude pour "calmer" les étudiants vrais et faux ?