France-Le Pen met en garde son père avant l'université d'été du FN

le
0

PARIS, 27 août (Reuters) - Marine Le Pen met en garde son père contre tout "incident médiatique" lors de l'université d'été du Front national, début septembre à Marseille, et réaffirme que son exclusion était "inéluctable" en raison de son "comportement extrêmement hostile". Jean-Marie Le Pen, exclu le 20 août du parti dont il est fondateur en raison, notamment, de propos polémiques sur le maréchal Pétain et les chambres à gaz, a annoncé son intention de se rendre à Marseille les 5 et 6 septembre. Le député européen prévoirait notamment un déjeuner-débat dans un restaurant proche du Parc Chanot où se tiendra l'université du FN sous l'égide de sa fille. "Les travaux de l'université d'été sont réservés aux membres du parti", déclare Marine Le Pen dans une interview au Figaro Magazine diffusée jeudi. "A partir du moment où il a été exclu, il ne peut pas y participer." "Certes, poursuit-elle, le meeting est ouvert au public! Mais quel est l'intérêt pour Jean-Marie Le Pen de venir écouter les discours de Marine Le Pen qu'il accable de reproches et qu'il considère comme étant un danger si elle gagne la présidentielle de 2017?" "Si ce n'est évidemment de créer un incident médiatique. Ce n'est pas de son niveau", ajoute-t-elle. S'agissant de l'exclusion de son père de 87 ans, qui était président d'honneur de la formation, elle souligne qu'"il n'était pas possible de laisser la situation en l'état". "C'était inéluctable". "Je n'ai pas été élue pour défendre mon confort personnel mais pour mettre le Front national en ordre de marche, et clairement son comportement extrêmement hostile était devenu une entrave à la bonne marche du parti", explique-t-elle. (Marine Pennetier, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant