France-Le Parti socialiste demande un impôt "plus juste"

le
3

PREFAILLES, Loire-Atlantique, 13 septembre (Reuters) - Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadelis, et l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault ont demandé dimanche un système fiscal plus "juste" en France. "La première marche de la réforme fiscale, c'est l'impôt à la source", a déclaré à la presse le numéro 1 du PS à Préfailles, en Loire-Atlantique, en marge de la Fête de la Rose de la fédération locale du PS. "Après, il faudra travailler à le rendre juste (...) C'est un grand chantier (...) Je pense que le gouvernement n'avancera pas aussi vite que les socialistes le souhaiteraient." Jean-Marc Ayrault continue pour sa part de plaider pour la "remise à plat" du système fiscal dans un livre, "Pour un impôt plus juste prélevé à la source", co-écrit avec le vice-président de la commission des finances à l'Assemblée nationale Pierre-Alain Muet. "Cette refonte globale n'a pas été faite. J'ai tenté de la faire en 2013, j'avais mis en place tout le dispositif mais je suis parti en 2014 et le projet a été abandonné, alors que c'était un engagement de campagne (du président) François Hollande", a rappelé l'ancien Premier ministre à Reuters. "Mais je continue de penser que c'est une bonne réforme." Il plaide notamment pour un rapprochement "progressif" de l'impôt sur le revenu et de la Contribution sociale généralisée (CSG), alors que la mise en place du prélèvement à la source est annoncée pour 2018. "Cette réforme est importante pour le pacte social car il y a actuellement un doute sur la justice de l'impôt", fait-il valoir. "Pour y arriver, il ne suffit pas de faire des mesures ponctuelles de baisse d'impôts." Le gouvernement a annoncé vendredi plus de deux milliards d'euros de baisse d'impôts pour 2016. (Guillaume Frouin, édité par Emmanuel Jarry)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius le dimanche 13 sept 2015 à 19:48

    plus juste = que ceux qui travaillent paient encore plus pour les malheureux qui ne travaillent pas.

  • bordo le dimanche 13 sept 2015 à 19:09

    Absolument. Donc pour eux "tout est gratuit" et les autres... quittent la France (mais non, c'est la mondialisation, c'est juste une mutation) sans retour.

  • phiphou le dimanche 13 sept 2015 à 18:43

    C'est vrai. C'est devenu tellement injuste et inique que plus de la moitié des ménages ne paient aucun impôt.