France-Le Parti de gauche veut révoquer le gouvernement Valls

le
2

PARIS, 16 septembre (Reuters) - Le Parti de gauche a lancé mardi soir un appel à une "grande marche nationale" pour demander la "révocation" du gouvernement de Manuel Valls, après le vote de confiance obtenu au Parlement par le Premier ministre. ID:nL6N0RH2JK Eric Coquerel impute ce résultat, obtenu malgré l'abstention de 53 députés, dont 32 socialistes, à des pressions exercées sur le groupe PS à l'Assemblée nationale. "La brutalité et les menaces de l'exécutif ont payé", écrit-il dans un communiqué. "Les députés, pourtant élus pour faire une politique inverse, ont accordé leur confiance au programme libéral de Manuel Valls." "Une minorité issue des rangs gouvernementaux s'est abstenue pour ne pas voter contre la confiance (...) Ceux qui voulaient faire naître une majorité alternative dans cette assemblée, comme nous le souhaitions, ont échoué", ajoute-t-il. Pour Eric Coquerel et le Parti de gauche, allié au Parti communiste au sein du Front de gauche, c'est à la rue qu'il revient désormais de combattre un gouvernement qu'ils qualifient d'"anti-démocratique". "Le PG va proposer à ses partenaires l'idée d'une grande marche nationale à mi-mandat, pour voter dans la rue contre la confiance et exiger la révocation du gouvernement Valls et de la politique de François Hollande", conclut-il. Le secrétaire national du PCF a pour sa part estimé que Manuel Valls ne disposait plus que d'une "majorité peau de chagrin" pour défendre "une politique qui mène à l'échec" et était "minoritaire dans le pays et dans la gauche". "Ce vote de confiance n'est qu'une victoire à la Pyrrhus sans aucune perspective", écrit Pierre Laurent dans un communiqué. "65 voix de gauche venant des bancs communistes et Front de gauche, socialistes, écologistes, MRC, manquent à l'appel, soit 31 de plus qu'en avril." Il précise que le PCF s'emploiera dans les semaines à venir à constituer un rassemblement pour une autre politique. (Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • j.sallio le mardi 16 sept 2014 à 19:50

    C'est un naufrage,que dire une débandade.Quand on ne sait plus jouer la comédie, il faut savoir quitter la scène , en politique, ces beaux discours pompeuxde nos politiques ne rassurent qu'eux mêmes, les français sont eux effarés par une impunité sans bornes.

  • Gary.83 le mardi 16 sept 2014 à 19:44

    zon voté hollande pourtant !! les cocus c'est jamais contents !!