France-Le parquet antiterroriste saisi de 215 affaires-Molins

le
0
    PARIS, 8 janvier (Reuters) - Le parquet antiterroriste de 
Paris est saisi de 215 dossiers visant 711 personnes, a déclaré 
vendredi François Molins, qui estime que les moyens judiciaires 
ne seront plus suffisants dans quelques mois compte tenu de la 
multiplication de ces affaires. 
    Le procureur de Paris a précisé sur France Inter avoir  
porté en janvier à 11 le nombre de magistrats antiterroristes, 
qui étaient passés de sept à neuf en septembre dernier. 
    Prié de dire si ces effectifs étaient suffisants, il a 
répondu : "En l'état oui, mais ça ne le sera plus dans quelques 
mois compte tenu des chiffres absolument exponentiels qu'on 
connaît, puisque si on prend le nombre de dossiers ouverts 
depuis 2012, on a un doublement des dossiers chaque année." 
    "Aujourd'hui, on est à 215 saisines, qui se répartissent 
moité en enquêtes, moitié en informations, qui concernent 711 
individus", a-t-il dit. 
    Au total, 240 ont déjà été mis en examen et 453 "font 
l'objet le plus souvent soit de mandat d'arrêt soit de mandat de 
recherche". 
    Treize mineurs sont concernés : trois sont en détention et 
dix sont placés sous contrôle judiciaire. 
    François Molins a estimé qu'un parquet national 
antiterroriste, comme le réclame par exemple Jean-Paul Garraud, 
magistrat et ancien secrétaire national à la Justice dans 
l'ex-UMP, serait sans utilité. 
    "Je pense qu'un parquet national terroriste serait beaucoup 
moins bon parce que la spécialisation, on l'a déjà", a-t-il dit. 
    "Le fait que la section antiterroriste soit nichée au sein 
du parquet de Paris vous donne une force, une mutualisation 
extraordinaires, parce que ça nous permet de faire face à ce que 
vous me permettrez de qualifier de 'coup de chauffe' ou de 'coup 
de bourre' quand vous avez un attentat terroriste", a expliqué 
le procureur. 
    "Je peux en quelques minutes mobiliser 40 magistrats, je 
pourrais en mobiliser 60. Personne ne pourrait avoir cette force 
opérationnelle", a-t-il ajouté. 
    Jean-Paul Garraud a remis en décembre à la conseillère de 
François Hollande pour la Justice, au nom d'un petit groupe de 
magistrats, une note prônant notamment la création d'un "super 
procureur national antiterroriste". 
 
 (Sophie Louet, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant