France-Le Parlement adopte définitivement la loi Travail

le
0
    PARIS, 21 juillet (Reuters) - Le projet de loi Travail, qui 
a provoqué plus de trois mois de contestation syndicale parfois 
émaillée de violences, a été définitivement adopté jeudi par le 
Parlement, aucune motion de censure n'ayant été déposée dans les 
dernières 24 heures. 
    Faute d'une majorité absolue à l'Assemblée, le Premier 
ministre Manuel Valls a été contraint mercredi d'utiliser la 
procédure du 49-3 qui permet de faire adopter un texte sans vote 
si aucune motion de censure n'est déposée et adoptée. 
    Comme lors de la première et de la seconde lecture, le 
Premier ministre a été contraint d'utiliser cette procédure 
contraignante face aux oppositions conjugées d'une partie de la 
gauche et de la totalité de la droite et du centre. 
    Le Front de gauche, des écologistes proches de Cécile Duflot 
ainsi que les "frondeurs" socialistes sont hostiles à cette 
réforme ainsi que, pour des raisons opposées, les groupes Les 
Républicains (LR) et UDI (centriste). 
    Pour la première lecture, les groupes LR et UDI avaient 
déposée une motion de censure qui avait été rejetée. Ils avaient 
renoncé ensuite à en déposer une nouvelle. 
    "La gauche de la gauche" a tenté en vain de déposer une 
motion de censure mais n'a pu y parvenir, ne rassemblant que 56 
signatures alors que 58 étaient nécessaires. 
 
 (Emile Picy, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant