France: le moral des ménages toujours aussi bas en avril

le
3
wavebreakmedia ltd/shutterstock.com
wavebreakmedia ltd/shutterstock.com

(AFP) - Le moral des ménages français est resté très bas en avril, comme en mars, toujours marqué par un fort pessimisme quant à leur niveau de vie futur qui est tombé à un nouveau minimum historique, a annoncé vendredi l'Institut national de la statistique et des études économiques.

L'indicateur qui synthétise la confiance des ménages est resté stable en avril à 84 points. Il reste bien inférieur à sa moyenne sur une longue période (100 points), calculée entre janvier 1987 et décembre 2012.

L'opinion des ménages sur le niveau de vie futur en France continuer de reculer (-1 point) et atteint ainsi un nouveau minimum historique. Le solde s'établit à -62 en avril, contre -61 en mars alors que la moyenne de longue période est de -23.

Leur opinion sur l'évolution passée du niveau de vie en France est également en baisse (-2 points, -76 contre -74 en mars) et reste nettement inférieure à sa moyenne de longue période (-43).

En avril, l'opinion des ménages sur leur situation financière passée progresse légèrement (+2 points) mais celle sur leur situation financière future est quasi stable (-1 point, un plus bas de quatre mois). Leur opinion sur l'opportunité de faire des achats importants est également quasi stable (+1 point).

"Ces trois soldes restent largement inférieurs à leur moyenne de longue période", a précisé l'Insee dans son communiqué.

Alors que les chiffres du chômage publiés jeudi ont battu un nouveau record, les ménages sont paradoxalement en avril légèrement moins nombreux à anticiper une augmentation du chômage. Le solde correspondant, à 76, perd 2 points par rapport à mars et se situe très largement au-dessus de sa moyenne de longue période (32).

Parallèlement, pour les ménages, l'opportunité d'épargner est moins bonne en avril qu'en mars (-4 points, à 32 contre 36 en mars). Ce solde se situe toutefois largement au-dessus de sa moyenne de longue période (18). Leur opinion sur leur capacité d'épargne actuelle s'établit à 15 (18 en mars, 8 en moyenne de longue période). Celle sur leur capacité d'épargne à venir est quasi stable, à -4 en avril pour -3 en mars (-10 en moyenne de longue période).

Leur perception de l'inflation est en baisse. Ils sont moins nombreux en avril qu'en mars à estimer que l'inflation a progressé. Le solde correspondant (-18) perd 4 points, "soit une baisse cumulée de 22 points depuis septembre 2012", a détaillé l'Insee. Les ménages sont également plus nombreux à estimer que l'inflation va diminuer (-5 points), cependant le solde correspondant (-23) reste au-dessus de sa moyenne de long terme (-34).

lum/fga/jag

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • villanti le dimanche 28 avr 2013 à 13:00

    et comment pourrait il remonter , alors que tout est fait pour asservir les francais -en les empêchant d'améliorer leur train de vie ? -en détruisant la créativité , l'entreprise-l'épargne et les placements-l'économie de marché-l'industrie -le tissu social

  • rhaag le vendredi 26 avr 2013 à 15:39

    achetez du made in france pour créer des emplois en france

  • ceriz le vendredi 26 avr 2013 à 12:03

    plus personne ne va entreprendre en france!!!!!!!!!!