France : Le moral des ménages continue de se dégrader en octobre

le
6
wavebreakmedia ltd/shutterstock.com
wavebreakmedia ltd/shutterstock.com

(AFP) - Le moral des ménages a continué de se dégrader en octobre, reculant légèrement par rapport à septembre, en raison d'un pessimisme marqué sur leur situation financière personnelle future, selon l'Institut national de la statistique et des études économiques.

L'indicateur de confiance des ménages, qui permet d'anticiper l'évolution de la consommation, perd un point par rapport à septembre, à 84 points. Depuis mai, il a perdu 7 points, précise l'Insee dans un communiqué publié vendredi.

L'opinion des ménages sur leur situation financière personnelle future recule de 4 points mais leur avis sur l'opportunité de faire des achats importants est stable, indique l'Insee. Ces deux soldes d'opinion restent inférieurs à leur moyenne de longue période.

Quant au niveau de vie futur en France en général, les ménages sont plus pessimistes qu'en septembre et le solde correspondant perd encore 3 points, soit au total une baisse de 28 points depuis juin. "Il rejoint ainsi son minimum historique de novembre 2011", constate l'institut statistique.

"Les ménages sont plus nombreux à considérer qu'il est opportun d'épargner: le solde correspondant gagne 3 points en octobre, poursuivant la remontée observée à l'été (+7 points entre juillet et septembre)", note l'institut. Il reste supérieur à sa moyenne de longue période.

En revanche, les ménages sont "un peu moins nombreux" en octobre à anticiper une augmentation du chômage. Après une hausse de 26 points entre mai et septembre, le solde qui résume leurs anticipations recule de 2 points, restant cependant largement au-dessus de sa moyenne de long terme.

"Les ménages sont plus nombreux à estimer que l'inflation a reculé" mais leur opinion sur l'inflation future est quasi stable par rapport à septembre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faeric le vendredi 26 oct 2012 à 21:35

    Il faut économiser en bas de laine mais surtout ne pas epargner pour eviter le racket systematique sur l'epargne. Quand il n'y aura plus rien a racketter il faudra bien prendre les vraies mesures et non plus taxer a tout va comme c'est le cas !

  • mfouche2 le vendredi 26 oct 2012 à 14:13

    certes les français sont en majorité totalement incultes en économie ( ils pensent encouragés par les mensonges des politiques de tous bords que tout va pouvoir continuer comme "avant" ) mais le contraire aurait quand même était trés étonnant

  • vbrian le vendredi 26 oct 2012 à 12:31

    Et en disant ça, on alimente la baisse... Etonnant que personne ne signale que l'autosuggestion ne fait qu'alimenter la crise. Plus je dis "ça va mal" et plus ça ira mal... Ce type d'enquêtye n'amène rien, en tout cas au grand public, et ne sert que ceux qu'on paye pour les mener...

  • collar11 le vendredi 26 oct 2012 à 12:29

    Oui, ce n 'est pas fini. le t4 2012 et début 2013 vont marquer une freinage de consommation dont on va se souvenir et donc pas les recettes fiscales naïvement imaginées avec le "bastonnage" en cours des "privilégiés". L'atterissage va être très dur.

  • ceriz le vendredi 26 oct 2012 à 11:38

    c cool

  • kerplou le vendredi 26 oct 2012 à 11:37

    Et ce n'est pas fini