France-Le haut-débit public pense créer 3.000 emplois par an

le
0
    STRASBOURG, 21 avril (Reuters) - La construction des réseaux 
très haut débit portés par les collectivités locales pourrait 
générer 3.000 emplois par an jusqu'en 2020, estime la Fédération 
des industriels des réseaux d'initiative publique (Firip). 
    L'ensemble des acteurs, depuis les bureaux d'études 
jusqu'aux opérateurs de réseaux, en passant par les métiers du 
BTP, employaient 6.000 personnes en 2015 sur ce marché, contre 
2.680 en 2012, lors du lancement du plan gouvernemental France 
très haut débit, indique une étude réalisée par l'institut Idate 
Digiworld pour le compte de la Firip. 
    Les effectifs devraient monter à 9.000 pour un chiffre 
d'affaires de deux milliards d'euros à fin 2016. 
    Cette tendance devrait se poursuivre en 2017 selon l'étude 
qui évoque "21.000 emplois possibles en 2020 en supposant une 
croissance moyenne annuelle de près de 30%". Les données sont 
basées sur les informations fournies par 103 entreprises. 
    Avec les emplois générés par la réalisation des réseaux 
d'initiative privée dans le très haut débit, la filière pourrait 
totaliser 30.000 emplois en 2020, dont 10.000 créations nettes, 
a dit à la presse Etienne Dugas, président de la Firip et du 
groupe RIPP (Réseaux industriels publics et privés). 
    "L'engagement du président de la République, c'est le très 
haut débit pour tous en 2022 mais à mon avis, ça va prendre 
jusqu'en 2030", a-t-il ajouté en réponse à une question sur la 
durabilité de cette tendance. 
    Le plan France très haut débit, officiellement lancé en 
avril 2013, prévoit un investissement de 20 milliards d'euros, 
partagé entre les investisseurs privés, l'Etat et les 
collectivités locales pour couvrir l'intégralité du territoire 
en très haut débit d'ici 2022. 
    Les opérateurs privés déploient leurs propres réseaux de 
fibre optique dans les zones denses, soit 15% du territoire 
représentant 57% de la population, les collectivités 
territoriales installant les leurs, via des sociétés de droit 
privé délégataires du service public, sur le reste du 
territoire. 
 
 (Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant