France-Le Graët veut un candidat européen pour la Fifa

le , mis à jour à 09:18
0

PARIS, 3 juin (Reuters) - Il faut un candidat européen à la succession de Sepp Blatter, a estimé mercredi le président de la Fédération française de football, au lendemain de la démission surprise du président de la Fifa, dont certains membres font l'objet d'une enquête pour corruption. Le Français Michel Platini, actuel président de l'UEFA (Union des fédérations européennes de football), qui, à 59 ans figure parmi les personnalités susceptibles d'être candidates à la succession de Sepp Blatter, est "le meilleur", a ajouté Noël Le Graët. ID:nL5N0YP05R "Je pense que demain (...) il faut un candidat européen, l'institution européenne est quand même la plus organisée, celle qui respecte le mieux le droit", a-t-il dit sur iTELE. "Tous les Européens pensent que Michel (Platini, NDLR) est le meilleur, mais c'est à lui de décider." "C'est le personnage clé du football mondial aujourd'hui, c'est celui qui a le plus d'expérience. Mais après c'est un choix personnel de vie", a conclu Noël Le Graët, qui a voté pour Sepp Blatter lors du congrès de la Fifa. Sur France 2, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius n'a pas voulu se prononcer mercredi sur une éventuelle candidature de Michel Platini. "En termes de football, Platini c'est le joueur absolu et, je le connais un petit peu, c'est un homme de grande qualité", a-t-il toutefois souligné, saluant la "décision sage" de Sepp Blatter. Considéré comme l'un des meilleurs joueurs de sa génération, Michel Platini a été sélectionné à 72 reprises en équipe de France, la menant à la victoire dans le championnat d'Europe des nations en 1984. Sepp Blatter, 79 ans, a pris de court le monde du football mardi en annonçant sa démission de la présidence de la Fifa, quatre jours après avoir été réélu pour un cinquième mandat à la tête de la principale instance internationale du football. Michel Platini, qui l'avait appelé la semaine dernière à démissionner, a évoqué une décision "difficile, courageuse et juste" de la part de celui dont il a longtemps été proche. Sous couvert d'anonymat, une source a dit à Reuters que Sepp Blatter était lui-même visé par une enquête de la justice américaine et du Federal Bureau of Investigation (FBI), confirmant des informations du New York Times et d'ABC News. (Chine Labbé, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant