France-Le gouvernement renforce son plan anti-radicalisation

le
1
    PARIS, 9 mai (Reuters) - Le gouvernement doit présenter ce 
lundi de nouvelles mesures contre la radicalisation, notamment 
en prison, appelées à compléter les plans lancés depuis 2014 
pour enrayer un phénomène qui touche quelque 10.000 personnes en 
France.  
     Le Comité interministériel pour la prévention de la 
délinquance et de la radicalisation (CIPDR), auquel participent 
une douzaine de ministres, "marquera une nouvelle étape dans la 
lutte contre le terrorisme et la prévention de la 
radicalisation", souligne Matignon.  
    Selon des chiffres officiels, plus de 2.000 personnes en 
provenance de France sont allées grossir les filières 
djihadistes en Syrie et en Irak et près de 9.300 individus ont 
été signalés en France pour radicalisation.   
    Un premier plan de 22 mesures adopté en avril 2014 avait été 
complété en janvier et novembre 2015 après les attentats 
meurtriers commis à Paris et dans sa région. 
    La réunion de lundi à Matignon devrait entériner la hausse 
des effectifs annoncée dans les services de renseignements, 
notamment dans l'institution pénitentiaire.  
    Le gouvernement veut aussi doubler en deux ans le nombre de 
personnes menacées de radicalisation prises en charge par les 
autorités - 1.600 jeunes et 800 familles à ce jour.   
    Un centre spécialisé dans l'accueil de jeunes radicalisés 
devrait par ailleurs voir le jour cet été dans l'Indre. Le 
gouvernement souhaite créer à terme un centre de ce type dans 
chaque région.      
    Parmi les autres mesures du plan présenté lundi - qui en 
compte 80 au total - figure l'instauration d'un volet 
radicalisation dans chaque contrat de ville et chaque contrat 
local de sécurité, le développement de la recherche scientifique 
sur le phénomène de radicalisation afin de proposer des "contre 
discours" efficaces mais aussi la protection de sites 
vulnérables (transports, centrales nucléaires, etc.) contre les 
actions terroristes.   
 
 (Elizabeth Pineau, édité par Chine Labbé) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7163258 le lundi 9 mai 2016 à 10:32

    Selon les spécialistes: seulement 20% seraient déradicalisable et sur ces 20 % on ne sait pas combien vont être déradicalisés... Au final de 80 à 99% ne seront pas déradicalisés...