France-Le Front national vire en tête dans le Vaucluse

le
0

CARPENTRAS, Vaucluse, 22 mars (Reuters) - Le Front national a réalisé un score fleuve dans le Vaucluse en terminant en tête dans une majorité des 17 cantons de l'un des départements clairement ciblés par le parti de Marine Le Pen. "L'objectif est atteint puisque nous serons présents au deuxième tour dans les 17 cantons du Vaucluse", a déclaré Marion Maréchal-Le Pen, députée du Vaucluse. "Et nous sommes premiers dans 11 d'entre eux." Au Pontet, l'une des dix villes enlevées lors des municipales en 2014 par le FN mais où le scrutin a depuis été invalidé, le Front national a même fait élire ses candidats dès le premier tour avec plus de 53% des voix. A Carpentras, ville de 26.000 habitants que le Front national a laissé échapper aux municipales pour moins de 300 voix, le parti de Marine Le Pen obtient 45,23% des suffrages devant la gauche (33,76%) et l'UMP (16,02%). A Cavaillon, le FN (45,40%) devance l'UMP (39,5%) et les candidats divers gauche (15,1%). Le FN termine aussi en tête dans deux des trois cantons d'Avignon et se prépare à autant de duels au second tour face au PS. Mais pour prétendre ravir le conseil général du Vaucluse au président socialiste Claude Haut, il lui faudra être devant au second tour dans une majorité des 17 cantons, et faire face à la concurrence de la Ligue du sud, le parti d'extrême droite du député-maire d'Orange Jacques Bompard. A Bollène, les deux partis seront directement au contact pour une triangulaire incertaine qui opposera le PS arrivé en tête (37,4%) devant la Ligue du sud (32,7%) et le Front national (29%). "Il faut redoubler d'efforts entre les deux tours et aller chercher les voix partout où elles sont. Le vote utile, c'est le FN", a dit Marion Maréchal-Le Pen, estimant que "l'UMP sort laminée" de ce premier tour. Au total, plus d'une demi-douzaine de triangulaires doivent opposer dans le Vaucluse le FN, l'UMP et le PS, notamment dans les cantons d'Apt, de Cheval blanc, de Pertuis ou encore de Vaison-la-Romaine. Le FN a aussi enregistré un taux de participation en hausse et de nouveau supérieur à la moyenne nationale, signe selon lui d'une mobilisation de son électorat et d'une confirmation de la vitalité enregistrée lors des précédentes élections. Dans un département durement frappé par la désindustrialisation, le FN poursuit sa progression sur des terres où il avait déjà obtenu 36,42% des voix aux élections européennes, un département où Marion Maréchal-Le Pen est députée depuis 2012. "C'est une bonne dynamique pour la conquête du pouvoir, en 2017 avec l'élection présidentielle", souligne un cadre départemental du FN. (Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant