France-Le Foll se dit privé de moyen de pression sur Lactalis

le
0
    PARIS, 29 août (Reuters) - Le ministre de l'Agriculture et 
porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a déclaré lundi 
ne pas disposer de moyens pour faire pression sur le groupe 
Lactalis, en conflit avec les agriculteurs sur le prix du lait. 
    Plusieurs syndicats agricoles ont annoncé des actions à 
l'échelle nationale en soutien aux producteurs après l'échec des 
négociations avec le géant du secteur laitier.   
    Sur France info, Yohann Barbe, administrateur national du 
syndicat des Jeunes agriculteurs (JA) chargé du dossier lait, a 
exhorté le ministre à "s'implique(r) un peu plus", l'invitant à 
"appeler tous les jours" le PDG de Lactalis.      
    "Je suis encore bien sûr disponible pour faciliter et 
pousser au dialogue", a dit Stéphane Le Foll sur la même radio, 
rappelant qu'un médiateur avait été nommé la semaine dernière. 
    "Dans le cadre de cette économie, aujourd'hui, je n'ai pas 
directement de moyens de pression sur Lactalis", a-t-il ajouté 
cependant en précisant n'avoir "jamais vu" le PDG de Lactalis, 
Emmanuel Besnier, et ne pas disposer de son téléphone direct.  
    "M. Besnier jamais, ni ne m'a demandé de rendez-vous, ni ne 
m'a demandé un contact, ni a souhaité me rencontrer", a dit 
Stéphane Le Foll, selon qui il n'est "pas acceptable" que 
Lactalis "paye le litre de lait au producteur le moins cher de 
toutes les laiteries de France".  
    Il a estimé que le prix versé aux producteurs français, même 
s'il est plus élevé que dans d'autres pays européens, devait 
tenir compte du fait que "le prix payé par le consommateur est 
aussi plus élevé" en France, grâce aux produits transformés.  
    Le ministre de l'Agriculture reçoit mardi les professionnels 
de la filière pour présenter un plan sur la mise en oeuvre des 
mesures européennes de maîtrise de la production de lait.  
 
 (Myriam Rivet, édité par Emmanuel Jarry) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant