France-Le Foll promet des sanctions aux manipulateurs de drones

le
4

PARIS, 4 mars (Reuters) - Le porte-parole du gouvernement français, Stéphane Le Foll, a promis mercredi des sanctions contre les auteurs de survols de lieux sensibles par des drones, notamment à Paris, au lendemain de nouveaux signalements dans le ciel parisien. "Il faut prendre ça au sérieux, il ne faut pas non plus inquiéter", a-t-il déclaré sur France Info. "Il va falloir être effectivement extrêmement vigilant." "Le jour où on pourra trouver, et on trouvera, ceux qui s'amusent à ça, il y aura des sanctions", a-t-il ajouté. "Ces drones (...) peuvent aussi tomber, on ne sait pas où ils peuvent aller, qui manipulent tout ça." La police fait état d'une dizaine de nouveaux signalements mardi soir à Paris : un ou des drones ont été vus dans l'Est parisien, entre la porte de Bagnolet et Vincennes, où un témoin a vu trois ou quatre hommes récupérer un de ces engins et prendre la fuite dans une voiture noire. Les policiers "ont loupé de peu ceux qui l'ont récupéré, ses propriétaires, mais on les trouvera tôt ou tard", a déclaré Stéphane Le Foll, qui est aussi ministre de l'Agriculture. Le ministre de l'Intérieur a souhaité mardi l'adoption de "nouvelles dispositions juridiques" face à ce phénomène, qui donne lieu également, selon la police, à beaucoup de signalements fantaisistes. "Depuis le 5 octobre, ce sont 60 survols qui ont été constatés" au-dessus de centrales nucléaires et de Paris, a dit Bernard Cazeneuve à l'Assemblée nationale. ID:nL5N0W54KF Le vol de drones sans autorisation au-dessus de Paris et des agglomérations est interdit. Il l'est aussi dans un périmètre de cinq kilomètres et de 1.000 mètres d'altitude autour des sites de centrales nucléaires. Les attentats de janvier, qui ont fait 17 morts à Paris et à Montrouge, près de la capitale, et plus généralement la menace terroriste, rendent particulièrement sensibles ces survols. (Emmanuel Jarry et Nicolas Bertin)
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mercredi 4 mar 2015 à 10:40

    Faudrait peut-être embaucher de vrais techniciens plutôt que d'utiliser des gendarmes niveau certif primaire. Justes bons pour les excès de vitesse, mais à part ça....des bons à nibe !!!!!

  • 66michel le mercredi 4 mar 2015 à 10:33

    ils condamnent avec la plus grande fermeté, bien entendu, comme d'hab!

  • M6445098 le mercredi 4 mar 2015 à 10:25

    aucune sanction, car Taubira veillera à ce qu'il n'arrive rien à ses petits protégés.

  • C177571 le mercredi 4 mar 2015 à 09:36

    Il leur donnera la fessée peut être!!!!!