France-Le Foll exige l'inspection des abattoirs de France

le
1
    PARIS, 29 mars (Reuters) - Le ministre de l'Agriculture, 
Stéphane Le Foll, a demandé mardi aux préfets de mener dans un 
délai d'un mois des inspections dans tous les abattoirs de 
France après la révélation d'un nouveau cas de maltraitance 
animale, cette fois dans un établissement des 
Pyrénées-Atlantiques. 
    L'association de défense des animaux L214 a diffusé une 
vidéo montrant les pratiques dans un abattoir de 
Mauléon-Licharre, où les bêtes sont parfois saignées sans avoir 
été correctement étourdies au préalable. 
    Il s'agit du troisième cas révélé en quelques mois: des 
vidéos avaient mis au jour des pratiques similaires de mauvais 
traitements au Vigan et à Alès, dans le Gard.      
    "Stéphane Le Foll réaffirme à nouveau son indignation face à 
des pratiques intolérables. Il a demandé au Préfet la suspension 
immédiate de l'activité de l'abattoir", a fait savoir le 
ministère de l'Agriculture dans un communiqué.  
    "Dans ces conditions, le ministre demande immédiatement aux 
préfets de faire réaliser, dans un délai d'un mois, des 
inspections spécifiques sur la protection animale dans 
l'ensemble des abattoirs de boucherie du territoire national", 
lit-on également dans ce communiqué. 
    "Stéphane Le Foll demande, en cas de défaut avéré constaté à 
l'occasion de ces inspections, la suspension sans délai de 
l'agrément de ces établissements." 
    Le résultat des inspections sera transmis à la commission 
d'enquête parlementaire sur "les conditions d'abattage des 
animaux de boucherie dans les abattoirs français" mise sur pied 
la semaine dernière, précise le ministère de l'Agriculture.     
 
 (Simon Carraud, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7403983 le mardi 29 mar 2016 à 15:45

    Mr le Foll ferait bien aussi de s'inquiéter de la maltraitance des brebis par le loup dans l'est de la France ... Il n'en est pas que de certaines associations dont Mr le Foll via le(s) préfet(s) devrait prendre acte !