France-Le Foll appelle Gattaz à arrêter les "provocations"

le
9

PARIS, 25 septembre (Reuters) - Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a dit espérer jeudi que le président du Medef, Pierre Gattaz, "arrête ses provocations", au lendemain de la présentation du plan des patrons pour relancer l'emploi. Le Medef a dévoilé mercredi sa thérapie de choc, incluant la remise en cause de la durée légale du travail ou le report de l'âge de la retraite, et dit pouvoir ainsi prévoir de créer un million d'emplois en cinq ans. (voir ID:nL6N0RP262 ) Alors que le chômage a connu un rare recul de 0,1% en août, le porte-parole du gouvernement a suggéré au Medef de prendre des engagements dans le cadre du pacte de responsabilité plutôt que de présenter des propositions polémiques. "Si il y a eu une baisse sur le chômage, ce n'est pas en écoutant monsieur Gattaz, il y a aussi des mesures qui ont été prises", a dit Stéphane Le Foll sur Radio Classique et LCI. "Est-ce qu'on peut, à un moment, de la part du président du Medef, avoir un engagement par rapport à ce qui a été fait par le gouvernement ? Quarante et un milliards (d'euros) sont mis sur la table sur les trois ans, pour les entreprises", a-t-il souligné. "Est-ce que monsieur Gattaz pourrait arrêter ses provocations et se mettre autour de la table pour travailler et donner cette confiance dont on a besoin ?", a-t-il encore dit. Lors de son discours de politique générale la semaine dernière, le Premier ministre Manuel Valls avait appelé le Medef à s'abstenir de toute surenchère. Chefs d'entreprises et syndicats peinent à faire avancer les négociations de branches sur la répercussion des allègements de charges prévus par le pacte de responsabilité sur l'emploi et d'investissement, en raison d'une mobilisation insuffisante des premiers. (voir ID:nL5N0RB55W ) (Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le jeudi 25 sept 2014 à 11:11

    Tous ceux qui ne sont pas d'accord avec "la ligne" sont des provocateurs... cela ne vous rappelle-t-il pas quelques chose... Mais bien entendu toute ressemblance avec des événements ou situations similaires seraient purement fortuites...

  • M4426670 le jeudi 25 sept 2014 à 10:56

    Ils essaient tout ce qui ne fonctionne pas; alors pour quoi essayer ce qui pourrait marcher! Bande de nuls! DEHORS!!!!!

  • M4426670 le jeudi 25 sept 2014 à 10:55

    Quand le MEDEF propose un débat sur de vrais sujets (autres que les virées à scooter du "président, les fraudes à l'impots des ministres, du détournement de subventions pour s'assurer une élection, des économies du "pacte de responsabilité"), c'est de la "provocation"!

  • ltondu le jeudi 25 sept 2014 à 10:32

    Pas prêt d'avancer le schmilblick !

  • dhote le jeudi 25 sept 2014 à 10:14

    Le Foll devrait conseiller le pilotes de reprendre le travail et de ne pas s'opposer a ce qui peut créer de l'emploi a Air France au lieu de provoquer le patron du Medef par des remarques stupides.

  • tropfort le jeudi 25 sept 2014 à 10:13

    On leur demande de travailler publiquement... ils n'aiment pas ça ! Ils préfèrent des réunions buffet dont on sort un compromis inefficace mais qui permet de dire : on l'a fait, à vous de prendre les risques, patronat (eux seuls utilisent encore ce mot). Irrécupérables...

  • frk987 le jeudi 25 sept 2014 à 09:51

    Qui est le provocateur ??? Sacré Le Foll, nos ancêtres avaient beaucoup d'humour pour la détermination des patronymes, génétiquement il se trimbale des gênes de folie......Comme les Leroux ou les Lebrun ont des gênes roux ou bruns, ce n'est pas plus un hasard que la folie !!!!!

  • M1310580 le jeudi 25 sept 2014 à 09:42

    La légère baisse du chômage est due à quoi ?

  • M5062559 le jeudi 25 sept 2014 à 09:41

    ce n'est pas de la provocation. C'est le réveil des forces vives et créatrices de richesses qui décident enfin de s'adresser au citoyens français. Le Foll vous et vos semblables vous faîtes trop de mal au pays et vous ne vous en apercevez même pas ou vous restez sur des postures de politique politicienne. les citoyens doivent se réveiller et imposer le changement; c'est leur droit car seul le peuple est souverain dans une démocratie.