France-Le chômage a poursuivi sa hausse en mars

le
3

PARIS, 27 avril (Reuters) - Le nombre de demandeurs d'emploi a de nouveau augmenté en mars, en France, une hausse qui a touché plus particulièrement les jeunes, selon les chiffres publiés lundi par le ministère du Travail. Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) a progressé de 0,4% le mois dernier, soit de 15.400 personnes, portant le total à 3.509.800. En ajoutant les catégories B et C (personnes ayant exercé une activité réduite), le nombre d'inscrits à Pôle emploi est en hausse de 0,5%, soit 28.000 personnes, pour atteindre un total de 5.290.500 en métropole, et 5.590.600 en incluant les départements d'outre-mer. Il s'agit du deuxième mois de hausse consécutif après une légère baisse en janvier. En février, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A avait déjà augmenté de 0,4%, soit 12.800 personnes en plus. Sur un an à fin mars, la métropole compte 4,9% de demandeurs d'emploi de catégorie A en plus, et 6,7% en incluant les catégories B et C. La hausse sur un mois a été particulièrement forte chez les moins de 25 ans en catégorie A (+1,0%), alors que, principaux bénéficiaires des contrats aidés, ils sont moins affectés sur un an (+1,5%). Dans la même catégorie, le nombre d'inscrits de 25 à 49 ans a progressé de 0,3% sur un mois (+4,4% sur un an), et celui des 50 ans ou plus de 0,4% (+8,6% sur un an). En catégories A, B et C, le nombre de chômeurs a augmenté en mars dans toutes les tranches d'âge : 0,6% chez les moins de 25 ans (+3,7% sur un an), 0,5% chez les 25-49 ans (+6,5% sur un an) et de 0,6% pour les 50 ans et plus (+9,5% sur un an). Le nombre de chômeurs inscrits depuis plus d'un an à Pôle emploi, considérés comme chômeurs de longue durée, continue d'augmenter, de 1,1% en mars et 10,1% sur un an. Leur part dans le nombre total de demandeurs d'emploi inscrits est de 43,6% (+0,2 point en un mois, +1,3 point sur un an). L'ancienneté moyenne des inscriptions est en revanche en repli de six jours par rapport à février, à 539 jours. Les entrées à Pôle emploi ont augmenté de 1,9% en mars pour les catégories A, B et C et les sorties de 2,7%. Le nombre d'offres d'emploi collectées par Pôle emploi a quant à lui augmenté de 1,8% en France métropolitaine après un recul de 5,6% en février. Mais la plus forte hausse concerne les emplois temporaires (+4,8%) alors que les offres pour les emplois durables ont restées quasi stables (+0,1%). Les indicateurs français en temps réel ECONFR Les indicateurs de la zone euro en temps réel ECONEZ Le point sur la conjoncture française ECO/FR (Gregory Blachier, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • anlupavi le lundi 27 avr 2015 à 18:27

    taxer taxer taxer taxer! Si les boîtes ne délocalisait pas autant, il y aurait un peu moins de chomdu !!!!!si les c onqs volaient il y aurai beaucoups de chefs d escadrille

  • M467862 le lundi 27 avr 2015 à 18:15

    Chômeur, c'est pas un métier ? A 48 ans, tu es un senior et 3 ans plus tard viré, coût trop cher à l'entreprise, ne s'adapte plus. Si les boîtes ne délocalisait pas autant, il y aurait un peu moins de chomdu .

  • ne41pm le lundi 27 avr 2015 à 18:07

    et oui , continuez à nous taxer ,le chomage continuera à monter . Pauvre France .