France-Le canal Telegram d'Adel Kermiche a émis après sa mort

le
0
    PARIS, 3 août (Reuters) - Le canal privé Telegram d'Adel 
Kermiche, l'un des deux auteurs de l'attaque contre une église 
normande abattu par les policiers le 26 juillet, a subitement 
émis de nouveaux messages mardi soir, rapporte L'Express. 
    Trois photos et un message audio ont été postés sur le canal 
de messagerie utilisé par l'un des tueurs du père Jacques Hamel 
et sont restés en ligne une dizaine de minutes, précise 
l'hebdomadaire. 
    Les photos montrent Khaled Kelkal, le membre algérien du GIA 
(Groupe islamique armé) impliqué dans les attentats de l'été 
1995 en France, une capture de la vidéo de revendication de 
l'attaque de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) montrant 
Adel Kermiche et son complice Abdel-Malik Petitjean, ainsi que 
Larossi Aballa, l'homme qui a tué deux policiers à Magnanville 
(Yvelines) en juin dernier. 
    Les clichés sont accompagnés de la mention : "Qu'Allah 
bénisse les lions solitaires." 
    Dans un message audio achevant la séquence, un homme dont la 
voix ne correspond pas à celle d'Adel Kermiche s'exprime dans un 
français sans accent et félicite chaleureusement ses "frères" 
pour les "opérations" menées en France.   
    Avant l'attaque de l'église, Adel Kermiche avait diffusé de 
nombreux enregistrements audio et fait part de ses projets 
morbides sur ce canal. 
    Selon l'Express, ces documents posent de nombreuses 
questions "car sur une chaîne privée Telegram, les abonnés sont 
cantonnés au rôle d'observateurs et ne peuvent en aucun cas 
émettre des messages".  
    Seul l'administrateur peut publier - dans ce cas, Adel 
Kermiche - à moins que ce dernier ait nommé, avant sa mort, un 
ou plusieurs "co-administrateurs".  
    Avant sa mort, Adel Kermiche ne cachait pas avoir été 
influencé par des guides spirituels.  
 
 (Gérard Bon, édité par Myriam Rivet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant