France-Le camp de réfugiés de Paris scindé en deux lieux

le
1
    PARIS, 6 septembre (Reuters) - Le futur camp de réfugiés de 
Paris sera scindé en deux lieux, l'un pour les hommes dans le 
18e arrondissement, l'autre réservé aux femmes et aux enfants 
dans une ancienne usine d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), a 
annoncé mardi la maire, Anne Hidalgo. 
    Le premier ouvrira à la mi-octobre et le second d'ici la fin 
de l'année, a-t-elle précisé lors d'une conférence de presse. 
    En créant ce camp, la maire socialiste de Paris a dit 
vouloir prendre en charge les migrants "au fil de l'eau", dès 
leur arrivée, et non plus "par à coups." 
    "Il faut inventer de nouveaux dispositifs pour dépasser la 
situation actuelle, qui est une situation de saturation", 
a-t-elle expliqué. "Ce centre de réfugiés correspond à nos 
valeurs (...) Nous agissons avec humanité." 
    "Nous respecterons les délais que nous avons prévu (...) Les 
travaux seront achevés fin septembre et (le premier centre) sera 
ouvert autour de la mi-octobre", a-t-elle poursuivi. 
    Le centre pour hommes disposera de 400 lits à son ouverture, 
puis de 600 à la fin de l'année. Le centre réservé aux 
"personnes vulnérables" offrira 350 places. 
    Le budget d'investissement de ce camp est de 6,5 millions 
d'euros pris en charge à 80% par ville de Paris, a dit Anne 
Hidalgo. La ville prendra aussi en charge 50% de son coût de 
fonctionnement, soit 1,2 million d'euros par an. 
    Les deux sites choisis sont "temporaires", a-t-elle précisé. 
    Ce camp de migrants sera piloté par l'association caritative 
Emmaüs Solidarité. 
 
 (Chine Labbé, édité par Emmanuel Jarry) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 6 sept 2016 à 11:24

    Et ça règle en quoi le problème ???????????