France-Lassana Bathily "ému et fier" de devenir français

le
1

PARIS, 20 janvier (Reuters) - Lassana Bathily, l'employé malien qui a caché plusieurs des otages de la supérette casher où quatre juifs ont été tués il y a dix jours, s'est dit "très fier et très ému" mardi, au moment de recevoir son certificat de nationalité français. Ce magasinier de l'Hyper Casher de la porte de Vincennes âgé de 24 ans, avait caché plusieurs des otages au sous-sol après l'irruption d'Amedy Coulibaly, auteur des quatre meurtres et de celui, la veille, d'une policière à Montrouge. Le jeune homme, arrivé en France en 2006 et qui avait vu une demande de naturalisation rejetée en 2011, a reçu son certificat de nationalité française des mains du Premier ministre, Manuel Valls. Lassana Bathily s'est dit "très heureux" même s'il a aussi dit vivre un moment "très difficile" en évoquant la mort d'un des employés du magasins, Yohan Cohen. "Les gens sont tous égaux quelle que soit leur couleur", a dit le jeune homme, célébrant à la fin de son court discours l'égalité, l'amitié et la fraternité. Auparavant, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait salué le "sang-froid" et "l'altruisme" de son "nouveau compatriote", lui exprimant la gratitude de l'Etat français. Le ministre a évoqué un "geste de courage et d'humanité (...) symbole d'un islam de paix et de tolérance, celui que pratiquent des millions de compatriotes musulmans, eux aussi terrifiés et endeuillés". Il a en outre souligné que 57.610 personnes avaient obtenu la nationalité française en 2014. "Il s'agit là de la force irrépressible de notre modèle républicain", a-t-il estimé. Le Premier ministre Manuel Valls, lui-même né en Espagne et naturalisé français en 1982, à 20 ans, a insisté sur l'accueil d'étrangers dans la citoyenneté française. "Nous avons relancé les processus de naturalisation, non pas pour brader cette nationalité française mais parce que nous pensons qu'accueillir de nouveaux Français est une chance", a dit le chef du gouvernement. "Nous donnons ce soir l'une des plus belles images de notre pays." (Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sarestal le mardi 20 jan 2015 à 19:54

    Bravo à lui, il a eu du mérite.