France-Larcher veut revenir à la loi Travail initiale au Sénat

le
0
    PARIS, 13 mai (Reuters) - Le président Les Républicains (LR) 
du Sénat, Gérard Larcher, veut revenir à la version initiale du 
projet de loi Travail lors de son passage devant les sénateurs, 
sans illusion sur le sort qui sera réservé à ce texte à 
l'Assemblée nationale. 
    Le Premier ministre socialiste, Manuel Valls, a engagé la 
responsabilité du gouvernement à l'Assemblée faute de majorité 
sur le projet de loi porté par la ministre du Travail, Myriam El 
Khomri, profondément modifié depuis sa première version. 
    La motion de censure déposée par la droite a été rejetée 
jeudi et le texte, en vertu de l'article 49-3 de la Constitution 
qui prévoit cette procédure, est donc réputé adopté en première 
lecture par l'Assemblée nationale.   
    Ce texte doit maintenant être examiné en commission 
sénatoriale à partir du 1er juin, puis en séance au Sénat, où la 
droite est majoritaire, à partir du 13 juin. 
    "On va revenir à minima à la version initiale de la loi El 
Khomri, celle que nous étions prêts à soutenir, et ajouter des 
mesures pour la compétitivité des entreprises", déclare Gérard 
Larcher dans une interview publiée par Le Parisien. 
    "La première version nous allait très bien, elle allait dans 
le bon sens même si elle n'était pas parfaite. J'aurais pu la 
proposer quand j'étais ministre du Travail", ajoute-t-il. 
    Gérard Larcher dit vouloir travailler sur la question de la 
sortie de la durée légale de 35 heures par semaine, sur la 
négociation collective en entreprise, les licenciements 
économiques, la formation professionnelle et l'apprentissage. 
    Il admet que le gouvernement rétablira vraisemblablement la 
version adoptée jeudi en recourant une nouvelle fois à la 
procédure du 49-3 en deuxième lecture à l'Assemblée. 
    "Mais notre version ne finira pas dans la corbeille. Elle 
nourrira une proposition de loi déposée très certainement cet 
automne", ajoute-t-il. "Et elle sera à la disposition du 
prochain gouvernement dans le cadre de l'alternance." 
 
 (Emmanuel Jarry) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant