France-Larcher dément vouloir contrecarrer le non-cumul des mandats

le
0
    PARIS, 23 décembre (Reuters) - Le président du Sénat a 
démenti mercredi préparer avec des parlementaires des 
Républicains une proposition de loi pour empêcher l'application 
de la loi sur le non-cumul des mandats, prévue en 2017, tout en 
confirmant son opposition au texte. 
    Le Parlement a adopté le 22 janvier 2014 un projet de loi 
organique, promesse de campagne de François Hollande, 
interdisant à partir de 2017 le cumul de fonctions exécutives 
locales avec le mandat de député ou de sénateur. 
    France Info avait affirmé mardi que Gérard Larcher, 
président du Sénat, et les chefs de file des députés et des 
sénateurs LR, Christian Jacob et Bruno Retailleau, travaillaient 
à un texte limitant le cumul à deux mandats, l'un national, 
l'autre local. 
    Le texte aurait été soumis, selon la radio, au Sénat début 
2017 avant de passer devant une Assemblée renouvelée par les 
élections législatives de juin 2017, scrutin que la droite croit 
pouvoir remporter. 
    "Je ne sais pas d'où cette info sort", a réagi mercredi 
Gérard Larcher sur Europe 1. 
    "Je vais vous dire, on a d'autres urgences même si 
personnellement je pense qu'il est utile au pays d'avoir des 
parlementaires qui puissent exercer une -- je n'ai pas dit deux, 
je n'ai pas dit trois -- fonction exécutive pour être en lien 
avec le pays", a-t-il poursuivi. 
    "Un des enseignements des élections régionales, c'est la 
proximité", a-t-il ajouté. 
    Gérard Larcher a toutefois concédé que la droite 
sénatoriale, notamment, avait "un débat" sur ce point. 
    "Dès 2013, le Sénat, y compris de gauche, était favorable à 
l'exercice d'un mandat local, d'une fonction exécutive, je n'ai 
pas changé de position", a-t-il rappelé. 
 
 (Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant