France-La zone de restriction grippe aviaire élargie

le
0
 (Actualisé avec précisions) 
    PARIS, 18 décembre (Reuters) - La zone de restriction mise 
en place en France depuis le début de l'épidémie de grippe 
aviaire qui affecte cinq départements du Sud-Ouest a été élargie 
et concerne désormais dix départements, dont deux partiellement, 
selon un décret du ministère de l'Agriculture publié vendredi au 
Journal officiel.  
    L'établissement de cette zone de restriction élargie 
constitue aussi un enjeu commercial à l'heure où plusieurs 
partenaires de la France - dont le Japon, plus gros importateur 
de foie gras - ont décidé de suspendre leurs importations de 
volailles françaises.  
    Ces nouvelles dispositions "visent à assainir les zones de 
production de volailles de manière efficace sur une zone large 
et à donner toutes les garanties nécessaires aux partenaires 
européens et pays tiers importateurs de volailles et de viandes 
de volailles françaises", indique le ministère de l'Agriculture 
dans un communiqué.  
    La zone de restriction comprend huit départements : la 
Dordogne, le Gers, la Haute-Vienne, les Landes, les 
Pyrénées-Atlantiques, la Gironde, les Hautes-Pyrénées, le 
Lot-et-Garonne.  
    Plusieurs communes du Lot et un village en Charente sont 
également concernés.  
    Dans les nouvelles zones, une série de mesures vont être 
instaurées afin de limiter la propagation de l'épidémie, la 
première en France depuis 2007 et la découverte du virus sur des 
cygnes sauvages en Moselle.  
    Ainsi, les exploitations de volailles exerçant des activités 
commerciales vont faire l'objet d'un recensement dans "les 
meilleurs délais".  
    En cas de détection de signes cliniques de grippe aviaire ou 
de baisse de production, l'exploitant est tenu de prévenir le 
vétérinaire sanitaire qui se rendra sur l'exploitation pour y 
réaliser des prélèvements d'échantillons. 
    L'accès aux exploitations commerciales doit être réservé aux 
seules personnes "indispensables à la tenue de l'élevage". Ces 
personnes sont tenues d'observer les règles de biosécurité 
permettant d'éviter la propagation de l'épidémie.  
    Quant aux véhicules et équipements utilisés, ils doivent 
être nettoyés et désinfectés sans délai.       
    Au total, trente foyers de grippe aviaire hautement 
pathogène ont été détectés dans cinq départements (Dordogne, 
Landes, Haute-Vienne, Gers, Pyrénées-Atlantiques) depuis le 24 
novembre.   
    L'Organisation mondiale de la santé animale a estimé la 
semaine dernière que l'apparition de trois souches différentes 
du virus (H5N1, H5N2 et H5N9) "en si peu de temps" était "sans 
précédent". 
    Pour tenter d'apaiser les inquiétudes, le ministre de 
l'Agriculture Stéphane Le Foll a rappelé que la consommation des 
produits de la volaille, comme la viande, le foie gras ou les 
oeufs, ne présentait aucun risque au regard de cette maladie. 
 
 (Marine Pennetier et Sybille de La Hamaide, édité par Sophie 
Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant