France-La toxicité d'un médicament testé à Rennes confirmée

le
0
    PARIS, 19 avril (Reuters) - L'accident survenu lors d'un 
essai clinique à Rennes en janvier dernier, qui a conduit à la 
mort d'un volontaire, est bien dû à la molécule testée, selon 
les conclusions rendues mardi par un groupe d'experts 
indépendants.  
    Le comité scientifique mis en place par l'Agence nationale 
de sécurité du médicament (ANSM) avait déjà écarté durant ses 
travaux l'hypothèse d'une interaction de la substance testée 
avec d'autres produits - médicaments, aliments ou stupéfiants.  
    "L'accident survenu chez plusieurs volontaires de     
l'essai  mené par Biotrial apparaît clairement lié à la    
molécule testée", écrivent les 12 experts dans leur rapport 
final, mis en ligne sur le site de l'ANSM. 
    "L'hypothèse à ce jour la plus vraisemblable est celle d'une 
toxicité propre de la molécule", peut-on également lire dans ce 
document.     
    La molécule développée par le laboratoire portugais Bial 
visait à soulager les douleurs neuropathiques, liées à des 
lésions de certains nerfs. 
    Les spécialistes jugent statistiquement très improbable 
l'éventualité que les six volontaires hospitalisés aient 
présenté une particularité génétique ou métabolique susceptible 
d'augmenter la réaction de leur organisme à cette molécule. 
    Ils relèvent par ailleurs que les données fournies avant les 
tests ne permettaient pas de craindre les risques éventuels 
d'une administration de la molécule à l'homme mais, 
ajoutent-ils, ces informations contenaient de nombreuses 
"erreurs" et "imprécisions".  
    Selon les experts, la "gravité de l'accident survenu à 
Rennes justifie que    la réglementation et les bonnes pratiques 
internationales (...) évoluent sur plusieurs points".  
    Ils formulent donc plusieurs recommandations, parmi 
lesquelles le souci de faire passer la sécurité des volontaires 
avant "toute    considération    d'ordre pratique, économique ou 
réglementaire" lors des tests sur l'homme. 
 
 (Simon Carraud et Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant