France-La sécurité des sites Seveso évaluée d'ici décembre

le
0

PARIS, 17 juillet (Reuters) - Les dispositifs de sécurité de l'ensemble des sites industriels sensibles classés Seveso vont faire l'objet d'une évaluation et d'une inspection d'ici la fin de l'année, a annoncé vendredi Ségolène Royal après deux incidents dans ces installations où des matières dangereuses sont stockées ou utilisées. Un "guide d'analyse de la vulnérabilité des sites industriels chimiques face aux menaces de malveillance et de terrorisme" va être distribué aux industriels concernés, a précisé la ministre de l'Energie à la presse à l'issue d'une réunion de travail consacrée à ce sujet. Les questions de l'accès aux sites, des conditions de surveillance des installations sensibles, du contrôle des entreprises provisoirement sous-traitantes ou encore de la télésurveillance sont notamment abordées dans le guide sous la forme d'un questionnaire. "Ce guide va permettre une évaluation sur chacun de ces sites dans lesquels il y aura une inspection avant la fin du mois de décembre 2015", a souligné Ségolène Royal. "Nous allons accélérer les inspections pour voir si les choses sont bien mises en place et aussi pour aider les entreprises concernées à voir des points de vulnérabilité qu'elles n'avaient pas vus précédemment", a-t-elle ajouté, démentant toute faille dans le système actuel. "La réglementation française est l'une des plus rigoureuses", a-t-elle souligné. "Maintenant il y a toujours des défaillances humaines et donc c'est pour limiter au maximum ces défaillances humaines ou ces comportements imprévisibles qu'il faut renforcer la vigilance". L'attentat contre l'usine Air Products de Saint-Quentin Fallavier (Isère) en juin et l'explosion suspecte survenue le week-end dernier sur un site pétrochimique des Bouches-du-Rhône ont suscité des interrogations sur la sécurité entourant les quelque 1.200 sites classés Seveso en France. Face aux inquiétudes, François Hollande a annoncé en juin le renforcement de la sécurité autour de ces sites et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a demandé en début de semaine aux préfets de renforcer leur vigilance. "Ce n'est pas un constat de manquement qui est fait aujourd'hui, c'est la mobilisation générale de l'ensemble des sites Seveso pour mettre en commun l'évaluation et le contrôle et (s'assurer) que toutes les normes sont bien appliquées", a déclaré Ségolène Royal. (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant