France-La réforme du collège publiée, le SNES dénonce "une faute"

le , mis à jour à 08:38
2

PARIS, 20 mai (Reuters) - Le gouvernement ne peut "plus perdre de temps" sur la réforme du collège, dont le décret et l'arrêté sont publiés mercredi au Journal officiel au lendemain de la grève des enseignants, a déclaré Najat Vallaud-Belkacem. Le SNES-FSU, premier syndicat du secondaire qui a revendiqué mardi plus de 50% de grévistes, a dénoncé "une provocation, une faute". L'organisation réclamait une suspension de la réforme pour engager des dicussions avec le ministère de l'Education. L'ancien ministre de l'Education François Bayrou a déploré sur BFM TV un passage en force et appelé à une "manifestation nationale" des enseignants, "le seul recours qu'on leur laisse". Réponse de Najat Vallaud-Belkacem sur France Info : "Nous avons besoin sur cette réforme du collège de ne plus perdre de temps, nous devons aller vite, précisément pour pouvoir répondre aux interrogations (...), c'est-à-dire veiller à ce que tous les professeurs soient bien accompagnés, bien formés". "Si vous ne publiez pas maintenant le décret, quand est-ce que vous commencez cette formation? Soyons juste un peu sérieux", a-t-elle poursuivi. "C'est une façon de dire, au cas où tout le monde ne l'aurait pas encore compris, que cette réforme se fera". Le décret et l'arrêté relatifs à "l'organisation des enseignements au collège" détaillent l'ensemble des mesures de la réforme qui entrera en vigueur en 2016, y compris les plus contestées, comme l'instauration d'enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI), des travaux en groupes prévus à partir de la 5e sur des thèmes tels que "Corps, santé, bien-être et sécurité" ou "Information, communication, citoyenneté". Ce dispositif, qui laisse aux établissements une marge de manoeuvre de 20% pour l'apprentissage de ces sujets "transversaux", cristallise les inquiétudes des enseignants. ( ID:nL5N0YA2E2 ) La ministre de l'Education a de nouveau assuré que sa porte restait "ouverte" aux organisations syndicales pour préparer au mieux la réforme. (Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le mercredi 20 mai 2015 à 09:16

    "J'ai fait des choix" tout pour conserver aux privilégiés leurs avantages.Trop d'élus avec trop d'avantages, trop de fonctionnaires et assimilés avec trop d'avantages, trop de statuts spéciaux avec trop d'avantages: Ce qui garantit un déficit continuellement en augmentation donc plus d’impôts.Après avoir supprimer l'aide pour embauche d'apprentis,je la rétabli en plus grand avant 2017 pour donné l'illusion d'une baisse du chômage; après avoir créée des emplois d'avenir sans avenir!!!!!!

  • miez1804 le mercredi 20 mai 2015 à 09:07

    Heil Najat!