France-La réforme de l'asile durcie en commission au Sénat

le , mis à jour à 18:31
2

PARIS, 7 mai (Reuters) - La commission des lois du Sénat a adopté jeudi, après l'avoir durci, le projet de loi relatif à la réforme de l'asile approuvé le 16 décembre dernier par l'Assemblée nationale. La droite et le centre détiennent la majorité absolue au Palais du Luxembourg, où le texte sera examiné en séance publique à partir du 11 mai. La commission des lois a rétabli le lien, supprimé par l'Assemblée nationale, entre traitement de la demande d'asile et conditions d'accueil en prévoyant que l'abandon de son hébergement par un demandeur d'asile valait clôture de sa demande et la fin de son droit au maintien sur le territoire. Pour faciliter l'éloignement des personnes dont la demande aura été définitivement rejetée, la commission a prévu que la décision finale de rejet, le cas échéant après que la Cour nationale du droit d'asile aura statué, vaudra obligation de quitter le territoire français. Ainsi, l'étranger débouté de sa demande d'asile ne pourra solliciter un titre de séjour et l'administration pourra assigner à résidence les personnes déboutées de leur demande dans des centres dédiés en vue de préparer leur éloignement. Le gouvernement ayant décidé d'appliquer la procédure dite "accélérée", une commission mixte paritaire (CMP) Assemblée-Sénat sera convoquée après la lecture des sénateurs afin de tenter de présenter un texte commun. La CMP étant vouée à l'échec, une nouvelle lecture aura ensuite lieu à l'Assemblée et au Sénat. Les députés ayant constitutionnellement le dernier mot, ils devraient procéder en juillet, lors de la session extraordinaire du Parlement, à son adoption définitive. (Emile Picy, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sarestal le jeudi 7 mai 2015 à 20:06

    La 2ème serait elle une maison de retraite dorée ?

  • M1736621 le jeudi 7 mai 2015 à 18:41

    A quoi sevent 2 chambres, si c'est la même qui a toujours le dernier mot?