France-La primaire à l'UMP n'est pas pliée, avertit Raffarin

le , mis à jour à 11:19
1

PARIS, 16 mai (Reuters) - L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin estime que la primaire à l'UMP pour l'élection présidentielle de 2017 n'est pas "pliée", un avertissement à peine voilée au président du premier parti de droite français, Nicolas Sarkozy. L'ancien chef de l'Etat, qui a engagé une refonte de l'UMP et proposé de troquer son nom pour "Les Républicains", ne dissimule pas son intention de tenter en 2017 de prendre sa revanche de la présidentielle perdue de 2012. Son principal rival pour l'investiture du parti est un autre ancien Premier ministre, Alain Juppé, dont Jean-Pierre Raffarin est un partisan. Dans une interview publiée samedi par Le Figaro, ce dernier lance une mise en garde contre la tentation de faire du congrès refondateur de l'UMP, le 30 mai, un "meeting de lancement de la campagne présidentielle". "Si c'était le cas, ce serait une erreur", dit Jean-Pierre Raffarin. "Le risque serait que la campagne se joue avant la primaire. Il faut garder notre calendrier (...) et n'entrer en campagne présidentielle qu'à l'automne 2016." L'ancien Premier ministre reproche à l'actuel chef de l'Etat, le socialiste François Hollande, tombeur de Nicolas Sarkozy en 2012, d'avoir pour sa part profité de sa récente tournée dans les Antilles pour "partir en campagne". Il met en garde Nicolas Sarkozy contre l'idée que la primaire à l'UMP serait "pliée" en sa faveur sous prétexte qu'il a remis la main sur le parti. "J'ai le souvenir de beaucoup d'élections théoriquement 'pliées', perdues par ceux qui pensaient les avoir pliées", dit-il. "Nicolas Sarkozy fait beaucoup d'efforts pour rassembler la famille politique. Il arrive même que je sois surpris par sa patience (...) Mais le sujet de l'élection présidentielle est tout autre." Jean-Pierre Raffarin déplore au passage le "phagocytage progressif" du centre libéral, dont il est proche, par la droite. Il souhaite une meilleure organisation de la "diversité" et réaffirme son attachement à une alliance de la droite et du centre incluant le MoDem de François Bayrou. (Emmanuel Jarry)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • quoa le samedi 16 mai 2015 à 14:41

    disparu?????????????????????MON POST