France-La gauche du PS va faire campagne contre la loi Macron

le
1

PARIS, 5 décembre (Reuters) - L'aile gauche du Parti socialiste va lancer une campagne pour appeler les parlementaires à voter contre le projet de loi pour la croissance et l'activité défendue par le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a-t-on appris vendredi. "Nous allons lancer une campagne contre la loi sur des éléments-clés comme la dérégulation, les privatisations, le travail du dimanche. Les socialistes sont lucides sur les efforts à faire, mais trop c'est trop", a déclaré à Reuters la sénatrice socialiste Marie-Noëlle Lienemann, membre du mouvement "Maintenant la gauche". "Ce n'est pas Emmanuel Macron qui est en cause, c'est sa ligne", ajoute l'ancienne ministre, dont le courant rencontrera le ministre "dans quelques jours". Dans la configuration actuelle, un vote "contre" du groupe communiste et républicain, des Verts et d'une trentaine d'élus socialistes pourrait empêcher l'adoption de la loi à l'Assemblée nationale. "Si on arrive à faire voter contre ce texte, pas simplement s'abstenir, on limitera la débâcle aux élections cantonales du printemps", estime Marie-Noëlle Lienemann, en désaccord avec la politique de l'offre défendue par le gouvernement de Manuel Valls. La confiance au gouvernement et les textes de loi ont jusqu'à présent toujours été votés par les députés socialistes, malgré de vifs débats et l'abstention d'une trentaine d'élus socialistes sur certains projets. Réclamé par la Commission européenne, décrié par une partie des syndicats, du patronat et du Parti socialiste, le projet de loi "Macron" sera présenté le 10 décembre en conseil des ministres, examiné en janvier à l'Assemblée nationale et en mars au Sénat. Destiné à desserrer des règles jugées trop rigides ou pénalisant l'activité dans de nombreux domaines, il prévoit notamment le passage de 5 à 12 du nombre de dimanches où il sera possible de travailler sous certaines conditions. Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a lui-même dénoncé une loi "fourre-tout", avec "trop de choses dedans". (Elizabeth Pineau)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7361806 le vendredi 5 déc 2014 à 18:25

    QUI nous parlera de la retraite de HOLLANDE ,

Partenaires Taux