France-La fraude, hantise des belligérants du congrès socialiste

le , mis à jour à 12:03
0

* Karine Berger saisit la haute autorité du PS * Les "frondeurs" demandent des assurances * Le dispositif électoral est "sérieux", assure la direction * Un conflit serait dévastateur pour le PS-analyste par Julien Ponthus PARIS, 12 mai (Reuters) - Les craintes de fraude empoisonnent les préparatifs du congrès de juin du Parti socialiste, où le camp "loyaliste" du premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis entend conserver le contrôle de l'appareil face à la fronde de l'aile gauche du PS. Des responsables des deux principales motions en compétition avec celle de la direction évoquent le risque que des "anomalies" nuisent à la légitimité du vote, comme lors du congrès de Reims en 2008, où la victoire de Martine Aubry pour la tête du PS avait été contestée par Ségolène Royal. "J'ai saisi la haute autorité du PS pour lui demander d'être garante du scrutin du 21 mai", a dit à Reuters la députée Karine Berger, première signataire de la motion D, dite "La Fabrique". "Le scrutin se déroulera dans plusieurs milliers de sections en France et nous souhaitons que chaque vote des militants puisse être pris en compte", a écrit Karine Berger dans un courrier à l'avocat Jean-Pierre Mignard, un proche de François Hollande qui préside la haute autorité du PS. L'élue souhaite notamment que cette instance supervise le scrutin et qu'elle soit représentée lors de la centralisation des votes des différentes fédérations au siège du PS, une étape également jugée délicate par les équipes de Christian Paul, tête de liste des "frondeurs". Ces derniers ont ainsi demandé à la direction du PS que les résultats des fédérations soient regroupés, synthétisés et publiés le plus vite possible afin d'éviter le risque de fraude. "IL SUFFIT D'UNE VOIX PAR SECTION" "Je peux vous dire qu'il existe des craintes et que cela nécessite une certaine vigilance à certains endroits", explique le député frondeur Laurent Baumel, qui évoque les résultats "arrangés" de certaines sections lors de précédents congrès. "Il suffit d'une voix par section" pour potentiellement changer la donne, estime de son côté la sénatrice de Paris Marie-Noëlle Lienemann alors que certains frondeurs rêvent de priver la motion "A" de Jean-Christophe Cambadélis de majorité absolue le 21 mai. Le Parti socialiste revendique sur son site internet "près" de 200.000 adhérents mais le nombre de ceux à jour de cotisation est estimé au sein du parti à environ un tiers de ce chiffre. Les militants ayant la possibilité de payer leur cotisation le jour du scrutin, la constitution d'une liste électorale stable est impossible et alimente aussi les craintes de fraude. "Je pense que le sérieux du dispositif en place ne peut faire craindre aucune fraude", répond l'entourage de Jean-Christophe Cambadélis, pour qui toutes les garanties d'un scrutin équitable et transparent ont été données. Pour Jérôme Fourquet, directeur du département Opinion de l'Ifop, évoquer les risques d'un scrutin contestable est une façon pour les courants minoritaires du PS de signifier qu'ils sont déterminés à aller "au clash" s'ils estiment floués. "C'est une façon de montrer les dents", décrypte l'analyste, pour qui un affrontement de la même violence que celui qui opposa François Fillon à Jean-François Copé pour le contrôle de l'UMP en 2012 aurait des effets dévastateurs pour François Hollande et son Premier ministre Manuel Valls. Une crise majeure au sein du PS pourrait sonner le glas des ambitions du couple exécutif, qui peine déjà à poser les premiers jalons d'une union de la gauche en vue de l'élection présidentielle de 2017. Organisé les 5, 6 et 7 juin à Poitiers après les votes des militants les 21 et 28 mai, ce grand rassemblement pourrait à l'inverse, avec le ralliement annoncé de Martine Aubry à la motion "A" de Jean-Christope Cambadélis, constituer une première étape vers un parti en ordre de marche pour la bataille de 2017. (Edité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant