France-La famille du copilote d'Air Asia porte plainte

le
0

PARIS, 27 janvier (Reuters) - La famille du copilote français du vol d'Air Asia qui s'est abîmé en mer de Java le 28 décembre dernier a porté plainte mardi contre X devant la justice française pour mise en danger d'autrui, a annoncé leur avocat. La mère et la soeur de Rémy Plesel, 45 ans, veulent obtenir la désignation d'un juge d'instruction français pour avoir accès au dossier et permettre à des experts judiciaires de se rendre sur place, notamment. La plainte vise notamment la compagnie low cost Air Asia. "La famille Plesel souhaite que toute la lumière soit faite sur cet accident. Air Asia doit répondre de ses négligences coupables", a déclaré à Reuters son défenseur, Me Eddy Arneton. Le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire pour "homicide involontaire" deux jours après le crash du vol QZ8501, qui a fait 162 morts, et la gendarmerie des transports aériens avait été saisie. L'Airbus A320-200 qui effectuait la liaison entre Surabaya, en Indonésie, et Singapour a disparu des écrans radar le 28 décembre alors que les conditions météo étaient mauvaises et s'est abîmé une quarantaine de minutes après le décollage. Pour l'agence météorologique indonésienne, les mauvaises conditions météorologiques sont en grande partie à l'origine de l'accident. Mais des experts estiment que les informations sont insuffisantes pour le moment pour expliquer la catastrophe. Pour étayer la plainte, dont Reuters a eu copie, l'avocat de la famille du copilote invoque notamment la saturation de l'espace aérien liée à l'essor du tourisme en Asie du Sud-Est. "Au cours de l'accident, le contrôleur aérien de permanence à Djakarta devait communiquer avec 14 appareils en même temps", écrit-il. L'avocat met également en avant l'absence d'autorisation de vol pour cet appareil sur la base des déclarations du directeur par intérim de l'aviation au ministère des transports indonésien. "Cette absence d'autorisation de vol explique que les pilotes, lorsqu'ils ont demandé de changer de couloir aérien pour éviter une masse nuageuse, n'ont pas obtenu de réponse immédiatement", dit la plainte. La compétence des tribunaux français est incontestable, ajoute Me Eddy Arneton. (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant