France-La croissance du e-commerce s'est s'accélérée en 2015

le
0
    * Les ventes ont totalisé 64,9 milliards d'euros en 2015 
    * Baisse du panier moyen à 78 mais les acheteurs plus 
nombreux 
    * Le marché pourrait franchir les 70 milliards en 2016-Fevad 
 
    par Pascale Denis 
    PARIS, 28 janvier (Reuters) - Les ventes du e-commerce en 
France ont nettement accéléré le pas en 2015, dopées par les 
transactions sur mobile et les places de marché, ainsi que par 
une solide progression des achats de Noël nourrie par 
d'importantes opérations promotionnelles.     
    Alors que certains anticipaient d'importants reports 
d'achats sur internet après les attentats de novembre à Paris, 
l'impact a été relativement limité, hormis en Ile-de-France où 
les acheteurs se sont moins déplacés dans les magasins, estime 
la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad). 
    Au total l'an dernier, le chiffre d'affaires du commerce en 
ligne a atteint 64,9 milliards d'euros, signant une progression 
de 14,3% après une hausse de 11% en 2014, selon les chiffres 
publiés jeudi par la fédération professionnelle. 
    Pour 2016, le marché pourrait progresser d'environ 10% et 
franchir la barre des 70 milliards d'euros. 
    Les performances de 2015 s'expliquent par l'arrivée de 
nouveaux acheteurs - évaluée par l'institut Médiamétrie à 2,3 
millions de plus en un an - et par l'augmentation de la 
fréquence d'achat - en moyenne 23 transactions par an -, qui ont 
permis de compenser un panier moyen en recul de 6% à 78 euros. 
    En moyenne, les acheteurs sur internet ont dépensé 1.780 
euros sur l'année, contre 1.640 euros en 2014, et pendant la 
cruciale période de Noël (novembre et décembre) le e-commerce a 
progressé de 12%, un chiffre proche des 13% enregistrés en 2014. 
    Les ventes en ligne restent portées par une offre très 
dynamique, qui a vu l'an dernier la création de quelque 25.000 
nouveaux sites marchands (+16%), un niveau record. 
    L'essor des places de marché et des transactions sur mobile 
a également joué. Les ventes des sites hébergés sur des places 
de marché représentaient environ 9% du marché à la fin 2015, 
tandis que les achats réalisés à partir de tablettes ou de 
smartphones ont grimpé de 39%. 
    En ne tenant compte que des 40 principaux sites français, un 
agrégat qui permet à la Fevad de mesurer l'évolution de leurs 
ventes à périmètre constant, la hausse a atteint 10%. 
    A la fin 2015, le e-commerce représentait 7% des ventes de 
l'ensemble du commerce de détail en France, alimentaire comme 
non alimentaire, et conservait sa troisième place en Europe 
derrière le Royaume-Uni et l'Allemagne. 
     
 
 (Edité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant