France-La Cour de cassation valide les écoutes Sarkozy

le
1
    PARIS, 22 mars (Reuters) - La Cour de cassation a validé 
mardi les écoutes et la procédure dans l'affaire de trafic 
d'influence et corruption pour laquelle le président des 
Républicains (LR) Nicolas Sarkozy est mis en examen.  
    Cette validation assombrit un peu plus la situation 
judiciaire et politique de l'ancien chef de l'Etat, mis en 
examen en février pour financement illégal de sa campagne 
présientielle de 2012. Nicolas Sarkozy ambitionne de participer 
à la primaire de la droite en novembre prochain. 
    Les soupçons de trafic d'influence sont apparus au détour 
d'une enquête sur des accusations de financement libyen de la 
campagne électorale de Nicolas sarkozy en 2007, poussant la 
justice à placer sur écoutes deux téléphones utilisés par 
l'actuel président des Républicains. 
    Les juges le soupçonnent d'avoir cherché à faciliter la 
promotion à Monaco de Gilbert Azibert, alors avocat général à la 
Cour de cassation, en échange de renseignements sur l'avancée du 
dossier sur des soupçons d'abus de faiblesse aux dépens de la 
milliardaire Liliane Bettencourt, pour lequel il a bénéficié 
d'un non-lieu. 
 
 (Gérard Bon, édité par Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4958114 le mardi 22 mar 2016 à 15:25

    il mérite que ca !