France-La consommation des ménages baisse de 0,7% en mai

le
0
    PARIS, 30 juin (Reuters) - La consommation des ménages en 
biens a reculé de 0,7% au mois de mai en France, sous l'effet 
d'un net ralentissement des dépenses en chauffage et en 
équipement du logement que n'a pas compensé le rebond de la 
consommation alimentaire et d'habillement, montrent les données 
publiées jeudi par l'Insee. 
    Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne 
sur un recul de 0,1% de ces dépenses le mois dernier. 
    L'Insee a confirmé la quasi-stabilité (-0,1%) des dépenses 
de consommation en avril. 
    En mai, la consommation de biens durables se replie 
fortement (-3,6% après +1,2% en avril).  
    "Après trois mois de hausses soutenues, les achats de biens 
d'équipement du logement chutent (9,2%)", relève l'Insee.  
    En particulier, les dépenses en produits d'électronique 
grand public retombent après quatre mois de croissance à deux 
chiffres sous l'effet du changement de standard de diffusion 
télévisuelle.  
    De même, les achats de meubles se replient fortement. Les 
achats d'automobiles diminuent de nouveau (0,3 % après 0,9 %), 
principalement du fait de la baisse des achats de véhicules 
d'occasion. 
    La consommation totale d'énergie se replie sur le mois 
(-1,0% après +0,8%) sous l'effet de deux tendances contraires.  
    Les dépenses en gaz et électricité diminuent fortement 
(6,8% après +3,3%) après deux mois au cours desquels les frais 
de chauffage avaient été importants, explique l'Insee.  
    En revanche, les achats de produits raffinés augmentent 
fortement (+7,3% après 2,6%), la consommation de carburants 
étant vraisemblablement stimulée par des achats de précaution 
lors des mouvements sociaux fin mai, poursuit l'institut de 
conjoncture. 
    Les dépenses d'habillement se redressent (+1,7%) après trois 
mois consécutifs de baisse, principalement avec les achats de 
chaussure.  
    La consommation de produits alimentaires a légèrement 
rebondi le mois dernier, avec une hausse de 0,5% après une 
baisse marquée en avril (-1,2%). 
    Les achats de biens représentent près de la moitié de la 
consommation totale des ménages, qui contribue à son tour à un 
peu plus de la moitié du produit intérieur brut français. 
 
 (Marc Joanny) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant