France : la consommation de carburants recule toujours (-3,8% en février)

le
0
Taiga/Shutterstcok.com
Taiga/Shutterstcok.com

(AFP) - La baisse de la consommation française de carburants s'est poursuivie en février, avec un recul de 3,8% par rapport à un an plus tôt, selon des données publiées jeudi par l'Union française des industries pétrolières (Ufip).

Selon un communiqué de l'Ufip, les livraisons de carburants sur le marché français sont tombées à 3,69 millions de mètres cubes le mois dernier. Cela résulte d'une chute de 8,7% des livraisons d'essence et d'un repli de 2,7% de celles de gazole. Sur les 12 derniers mois, le recul global est de 1,6%.

Ces chiffres "confirment la tendance de baisse de la consommation française de carburants en France observée en 2012", a commenté dans le communiqué Jean-Louis Schilansky, président de l'organisation professionnelle.

Cette nouvelle chute reflète très vraisemblablement les niveaux toujours très élevés des prix des carburants à la pompe. Ceux-ci ont toutefois cédé un peu de terrain ces dernières semaines, après une forte remontée en début d'année qui était liée en grande partie à l'arrêt de la baisse de taxe temporaire instaurée l'an dernier par le gouvernement.

Par ailleurs, alors que la Cour des Comptes a relancé dernièrement le débat sur un éventuel rééquilibrage de la fiscalité du diesel et de l'essence, la part du gazole dans les ventes de carburant s'est très légèrement tassée en février, redescendant à 81,6% après un record historique de 82,1% en janvier.

L'augmentation spectaculaire depuis 20 ans de la part du diesel dans le marché français des carburants a été encouragée par une fiscalité du gazole plus faible de 18 centimes par litre que celle de l'essence. Les raffineurs français réclament eux-mêmes depuis des années un rééquilibrage pour mettre fin à cet écart, qui oblige le secteur à importer du gazole et exporter des surplus massifs d'essence pour s'adapter à la demande.

fpo/fz/spi

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant