France-La conjoncture reste très dégradée dans le BTP

le
1

PARIS, 27 janvier (Reuters) - La conjoncture reste très dégradée dans le secteur des travaux publics et dans l'artisanat du bâtiment, dans un contexte de faible demande de logements neufs, selon les enquêtes trimestrielles de janvier publiées mardi par l'Insee. Dans les travaux publics, les entrepreneurs estiment que l'activité passée et prévue s'est légèrement améliorée par rapport au trimestre précédent, quand elle avait atteint son plus bas niveau depuis 1984, tout en restant très dégradée, précise l'institut de la statistique dans un communiqué. Les chefs d'entreprise du secteur sont en revanche plus nombreux qu'en octobre a juger leurs carnets de commandes inférieurs à la normale, le solde correspondant atteignant son plus bas niveau depuis juillet 1996. Ils sont moins nombreux qu'en octobre à anticiper une baisse des effectifs, mais le solde correspondant reste très en dessous de sa moyenne de longue période. Dans l'artisanat du bâtiment, les perspectives d'activité restent dégradées, déclare l'Insee dans une seconde enquête trimestrielle, les artisans étant plus nombreux qu'en octobre à signaler une baisse de leur activité. Ils restent par ailleurs aussi pessimistes qu'en octobre quant à l'activité prévue des trois prochains mois. Sur le front de l'emploi, ils sont plus nombreux qu'en octobre à déclarer une baisse des effectifs passés et prévus. Les promoteurs immobiliers interrogés en janvier sont quant à eux un peu moins nombreux qu'en octobre à indiquer une baisse de la demande de logements neufs, le solde d'octobre étant le plus bas jamais constaté. Les perspectives de mises en chantier de logements restent dégradées pour les trois prochains mois, s'améliorant légèrement pour les logements destinés à la vente et se détériorant une nouvelle fois pour les logements locatifs. Les stocks de logements invendus restent élevés, les promoteurs étant aussi nombreux qu'en octobre à signaler une augmentation de leur stock. Selon les chiffres publiés mardi par le ministère de l'Ecologie et du Développement durable, 297.532 logements ont été mis en chantier en 2014, soit un plus bas depuis 1997. Les permis de construite délivrés ont atteint 381.075, soit le plus faible niveau depuis 1999. ID:nL6N0V549F Pour les enquêtes de l'Insee: http://www.insee.fr/fr/ Les indicateurs français en temps réel ECONFR Les indicateurs de la zone euro en temps réel ECONEZ LE POINT sur la conjoncture française ECO/FR (Jean-Baptiste Vey, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2931816 le mardi 27 jan 2015 à 14:36

    Quand le batiment va ,tout va ! Les socialos et encore plus les verdatres ont méconnu cet adage en pénalisant les propriétaires fiscalement et dans leurs rapports avec les locataires ! ça se paye très cher en terme de chomage et de manque de logements. ça revient à créer une pénurie qui durera longtemps.