France-La Chine pèse sur les exportations de vins et spiritueux

le
0

* Les exportations ont reculé de 2,8% en 2014 * Les expéditions vers la Chine ont chuté de 17,4% * La FEVS table sur une stabilisation des exportations en 2015 (Actualisé avec conférence de la FEVS) par Pascale Denis PARIS, 11 février (Reuters) - Après un léger recul en 2013, la baisse des exportations de vins et spiritueux français s'est amplifiée en 2014, plombée par la chute des ventes de cognac et de bordeaux en Chine, selon la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux de France (FEVS) qui anticipe une stabilisation des exportations en 2015. Le chiffre d'affaires du secteur réalisé à l'export a totalisé 10,78 milliards d'euros, accusant un repli de 2,8% après une baisse de 0,4% en 2013. "Cette baisse résulte de la faible disponibilité des produits, car nous ne pouvons pas vendre ce que nous n'avons pas dans nos barriques, et de la restructuration du marché chinois", a déclaré mercredi Christophe Navarre, président de la FEVS, lors d'une conférence de presse. Les exportations de la filière restent cependant au-dessus des 10 milliards d'euros, a-t-il tenu à souligner, "niveau qui représente tout de même la vente de quelque 140 Airbus". Pour 2015, la FEVS se dit prudente. "Nous attendons une année plus ou moins stable", a dit Christophe Navarre, évoquant les éléments positifs liés à la baisse de l'euro et négatifs liés à la Chine et aux faibles quantités viticoles produites. Avec une contribution positive de 9,5 milliards d'euros à la balance commerciale, dont il a représenté longtemps le deuxième poste excédentaire, le secteur rétrograde à la troisième place derrière l'aéronautique et la chimie-parfums et cosmétiques. Toujours affectées par les mesures anti-corruption décidées fin 2012 par Pékin, les expéditions à destination de la Chine, cinquième marché d'exportation du secteur, ont plongé de 17,4% l'an dernier, avec un recul de 30% pour le cognac et de 6,8% pour les vins. Les restrictions sur les cadeaux d'affaires et les banquets officiels décidées par Pékin plombent depuis 2013 les ventes d'eaux-de-vie haut de gamme et les résultats des grands acteurs du secteur, LVMH LVMH.PA (Hennessy), Pernod Ricard PERP.PA (Martell) et Rémy Cointreau RCOP.PA (Rémy Martin). SOLIDE PROGRESSION AUX ETATS-UNIS Le marché des cadeaux ayant disparu, les marques de cognac, principalement Hennessy et Martell - Rémy Martin restant positionné sur le haut de gamme - sont parties à la conquête des classes moyennes chinoises avec des eaux-de-vie jeunes et moins chères. Mais la demande pour les flacons d'entrée de gamme ne compense pas la perte en valeur des eaux-de-vie anciennes. Ces mesures affectent aussi les grands vins de bordeaux, qui coulaient à flot dans les banquets chinois, et dont les exportations totales ont chuté de 17,1%. La baisse des ventes de vins et spiritueux à destination de la Chine et du Royaume-Uni (-10,4%) - le marché britannique constituant une plate-forme historique de réexpédition vers l'Asie - a été en partie compensée par une solide progression aux Etats-Unis (+4,0%), premier marché d'exportation du secteur, ainsi qu'en Allemagne (+6,2%), troisième marché. Sans surprise, les ventes à destination de la Russie (17e pays d'exportation) ont décroché de 21,4%, plombées par la crise économique qui sévit dans le pays et la chute du rouble. Le champagne a tiré son épingle du jeu, signant une progression de 7,8% en valeur à 2,4 milliards d'euros grâce aux Etats-Unis et au Royaume-Uni et se hissant en tête des recettes à l'export devant le cognac (2,2 milliards) et le bordeaux (1,8 milliard). Après de faibles récoltes viticoles en 2013, la FEVS s'inquiète d'un "déficit structurel de disponibilité de produits" et de la faible compétitivité des vins français par rapport à leur concurrents du "Nouveau Monde" faute d'accord européen permettant de faire tomber les droits de douane imposés par certains pays, notamment la Chine. Voir aussi : * La présentation de la FEVS : http://bit.ly/1DESu1V * 24/12/2014-Champagne-Europe et grand export vont sauver les ventes de 2014 ID:nL6N0U14E2 * Evolution comparée des cours des grands crus de vin (indice composé très majoritairement de vins français) et des actions européennes: http://bit.ly/1McNYeC (Edité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant