France-La Chancellerie demande une enquête sur une procureure

le
0

PARIS, 31 octobre (Reuters) - Le ministère de la Justice a ordonné une enquête sur la base d'écoutes laissant penser que la procureure de Tarbes (Hautes-Pyrénées) informait le maire et ses proches d'investigations les visant, a-t-on appris auprès de la Chancellerie. "Afin de lever toute suspicion sur des difficultés qui auraient pu entraver le bon déroulement de l'enquête, la garde des Sceaux a décidé de saisir l'inspection générale des services judiciaires", a-t-on précisé. Une information judiciaire ouverte en juin 2013 au tribunal de Pau pour "prise illégale d'intérêts", "favoritisme", "détournements de fonds publics" et "blanchiment" vise le maire UMP de Tarbes, Gérard Trémège. Selon Mediapart, qui a révélé l'information, des écoutes interceptées par des gendarmes ont mis au jour l'ingérence de la procureure de la ville dans une enquête dont elle n'est même plus saisie, puisqu'elle a été dépaysée à Pau. Le contenu d'un procès-verbal rédigé par un adjudant de la gendarmerie à partir d'écoutes téléphoniques relate ses différentes interventions, sous des formes très diverses, avance le site d'information. Selon, lui, la magistrate aurait même utilisé "des moyens policiers" (captation vidéo et envoi d'équipage policier sous son autorité) pour identifier et pister les gendarmes enquêtant sur le maire. (Gérard Bon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant