France-La CGT en tête, mais en recul, dans la fonction publique

le
2

(Actualisé avec résultats complets, Lebranchu) PARIS, 9 décembre (Reuters) - La CGT reste en tête dans les trois fonctions publiques à l'issue des élections professionnelles du 4 décembre mais le syndicat, sous le coup d'une crise interne, perd plus de deux points par rapport aux précédents scrutins, selon les résultats annoncés mardi par le ministère de la Fonction publique. A contrario, la CFDT et Force ouvrière (FO) progressent légèrement. Les agents des trois fonctions publiques (Etat, hôpitaux, collectivités territoriales), soit près de 5,4 millions de personnes, étaient invités à élire leurs représentants syndicaux le 4 décembre, pour la première fois le même jour. Selon les résultats communiqués par la ministre Marylise Lebranchu, la CGT recueille 23,1% des voix, soit un recul de 2,3 points par rapport aux élections de 2008 et 2011. La CFDT arrive en seconde position avec 19,2% (+0,1) et FO obtient 18,6% (+0,5). Suivent l'Unsa qui, avec 10,3%, gagne un point, la FSU (8%, -0,2%), Solidaires (6,8%, +0,2%), la CFTC 3,3%, -0,7%) et la CGC (2,9%, stable). Le taux de participation a atteint 52,9%, en légère baisse par rapport à celui de 2011. "C'est une participation plus forte que dans le privé, mais on aurait souhaité que ce soit un peu plus haut", a dit Marylise Lebranchu lors d'un point de presse. La ministre a pris acte d'une relative stabilité des syndicats dans la fonction publique et noté le recul de deux points de la CGT, sans faire plus de commentaires. Priée de s'exprimer sur les soubresauts que traverse le premier syndicat français en raison des affaires sur le train de vie de son secrétaire général, Thierry Lepaon, elle a répondu : "une crise syndicale n'est jamais une bonne nouvelle. Je crois en la démocratie sociale". La CGT enregistre son plus fort recul dans la fonction publique territoriale, où elle chute de 33% à 29,5%, soit 3,5 points de moins. La CFDT estime avoir conforté sa seconde place, y voyant le signe d'une attente des agents "de voir un syndicalisme réformiste les représenter". Force ouvrière se félicite de son côté de sa progression dans la fonction publique d'Etat où elle consolide sa première position avec 17%. "Les fonctionnaires et agents publics marquent à nouveau leur attachement à des revendications claires", indique la centrale dans un communiqué. (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8589793 le mardi 9 déc 2014 à 18:52

    On vote encore en France pour un syndicat post stalinien.C'est dire le niveau.

  • M5723741 le mardi 9 déc 2014 à 18:36

    Le seul chiffre choquant est 5.4 millions de fonctionnaires. C'est digne d'un état soviétique.