France-La CFDT déplore le rejet de la réforme du collège

le , mis à jour à 08:26
1

PARIS, 19 mai (Reuters) - Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger, qui soutient la réforme du collège lancée par le gouvernement, a déploré mardi la "politisation" du débat avant un mouvement de grève et de manifestations contre le projet de l'exécutif. L'intersyndicale SNES-FSU, SNEP-FSU, SNALC-FGAF, SNFOLC, SNETAA-FO, CGT Educ'action et SUD Education, qui représentent 80% des enseignants, les appelle à un large mouvement mardi pour protester contre une réforme jugée inégalitaire. La CFDT ne fait pas partie de la contestation. Cette réforme "pose les bases d'une amélioration du collège", a déclaré Laurent Berger sur RTL. "Malheureusement, c'est devenu un enjeu politique." Le secrétaire général de la CFDT invite à "regarder la réalité" car, selon lui, le collège est aujourd'hui "injuste" et "creuse les difficultés" tandis que la réforme permet un meilleur travail interdisciplinaire et un apprentissage des langues plus large. "Les enseignants ont tout à y gagner", a-t-il dit. Le Premier ministre Manuel Valls s'affiche en première ligne pour défendre la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem, qui a réaffirmé dimanche sa détermination à appliquer la réforme en 2016 face aux "contre-vérités". (Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le mardi 19 mai 2015 à 09:16

    LA PREMIÈRE RÉFORME IMPORTANTE À FAIRE c'est d'acquérir en premier lieu le socle en fin de primaire!! en redonnant de l'autorité aux enseignants par leur présence à plein temps pour les titulaires de classe. la confiance des parents et des élèves passe par cette stabilité du professeur. Pour être un ou une titulaire de classe c'est le temps plein qui doit être exigé.