France-L'UDI dit "non" à la primaire de la droite et du centre

le
0
    PARIS, 20 mars (Reuters) - Les militants de l'UDI ont dit 
massivement "non" à la participation du parti centriste à une 
primaire de la droite et du centre organisée par le parti Les 
Républicains (LR), faute d'accord politique sur cette 
consultation, sur l'élection présidentielle et sur les 
législatives de 2017. 
    Les quelques 23.000 adhérents de l'UDI à jour de leur 
cotisation étaient invités à se prononcer par internet.  
    Selon les résultats de ce vote proclamés dimanche lors d'un 
congrès de l'UDI, ils ont dit "non" à 66,56% et "oui" à 29,85%, 
3,59% ne se prononçant pas. Ces chiffres ont été accueillis par 
les applaudissements des participants à la réunion. 
    Ce résultat n'est pas une surprise : le président de l'UDI,  
  Jean-Christophe Lagarde avait appelé les militants à voter 
contre une participation à la primaire envisagée par LR, faute 
d'accord sur une plate-forme programmatique et un "pacte de 
gouvernance" avec la formation de Nicolas Sarkozy. 
    Lors d'une récente rencontre avec des journalistes, le 
dirigeant centriste a déclaré assumer le risque d'accentuer 
l'éclatement de la droite et du centre. 
    "Je préfère l'éclatement à l'effacement. Ça ne peut pas être 
un chantage permanent entre l'effacement et l'éclatement. S'il 
n'y a pas de coalition et pas de compromis, l'effacement n'est 
pas une solution", avait-il confié. 
    Le congrès de l'UDI a donné mandat au bureau politique de la 
formation, par 84,87% des voix contre 8,08%, pour préparer "dès 
à présent" une projet présidentiel et législatif. 
    Il a également demandé au bureau exécutif de l'UDI de lancer 
 la désignation des candidats du parti aux législatives. 
 
 (Emmanuel Jarry, avec Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant